Un député LREM condamné à six mois avec sursis et trois ans d’inéligibilité pour abus de confiance


Le tribunal correctionnel de Rennes a condamné le député Mustapha Laabid (LREM) à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité. Le parlementaire du parti présidentiel était poursuivi pour abus de confiance.

LREM-abus-confiance

Le député LREM Mustapha Laabid, poursuivi pour abus de confiance, a été condamné le 6 août à six mois de prison avec sursis, trois ans d’inéligibilité et 10 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Rennes.

Le député d’Ille-et-Vilaine était poursuivi pour abus de confiance au préjudice d’une association d’insertion professionnelle qu’il présidait jusqu’à son élection en 2017. Le parquet avait requis six mois de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité.

Mustapha Laabid va faire appel de cette condamnation et reste député, a annoncé son avocat.

Le 3 juin devant le tribunal correctionnel de Rennes, il avait plaidé une gestion «maladroite et approximative» des fonds de l’association qu’il présidait, tout en récusant toute volonté d’enrichissement personnel.

Le montant du préjudice présumé est de 21 930 euros, entre 2015 et 2017. Parmi les dépenses personnelles qui auraient été effectuées par Mustapha Laabid : 15 000 euros de repas, mais aussi des achats dans des commerces, des frais de téléphonie et d’hôtels.

Le parlementaire n’est pas un inconnu du grand public : quelques mois après son élection, il avait suscité la polémique en relayant des photos de tags hostiles à la police et à la mairie de Rennes. «Nique ta maire» pouvait-on par exemple lire sur l’une d’entre elles.

Lire aussi : Un député LREM traite de «merde» un journaliste qui a révélé son passé de lobbyiste

Source : RT France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *