Les découvertes archéologiques révèlent que les femmes vikings étaient plus importantes qu’on ne le pensait auparavant


Il est temps de réévaluer notre image historique des femmes vikings qui étaient beaucoup plus importantes qu’on ne le pensait.

femmes-vikings-archéologie

On a longtemps supposé que l’ancien tombeau de la ville viking de Birka appartenait à un homme d’une grande importance militaire. Plus tard, des études ADN complètes ont révélé que le guerrier Birka était, en fait, une femme.

La tombe de Birka n’est pas le seul exemple qui montre clairement que les femmes ont souvent participé à des batailles à l’époque viking. Il existe de nombreuses tombes similaires en Suède, en Norvège et au Danemark qui offrent des preuves matérielles de la présence de guerrières vikings.

Le dessin est une reconstitution de l’aspect de la tombe de Birka avec la femme à l’origine. L’illustration a été réalisée par Þórhallur Þráinsson © Neil Price

“Nous avons maintenant environ 30 femmes enterrées avec des armes, principalement de Norvège, mais aussi de Suède et du Danemark. En plus de la tombe de Birka, il y en a une en Norvège qui semble être une tombe de femmes avec un équipement complet en armes”, déclare Leszek Gardela, médecin et scientifique invité à l’université de Bergen.

À Gamla Uppsala, l’un des sites vikings et païens sacrés les plus importants de Suède, les archéologues ont découvert deux tombes avec des squelettes de femmes enterrées avec des armes.

Selon l’archéologue Kristina Ekero Eriksson, cela ne prouve pas que ces deux femmes étaient des guerrières vikings, mais il est évident que ces armes ont servi de protection.

Des découvertes archéologiques antérieures ont révélé que des enfants vikings ont été enterrés avec des couteaux extrêmement tranchants.

Le but de placer ces artefacts dans les tombes n’est pas tout à fait clair, mais une possibilité est que les couteaux aident les petits dans leur vie après la mort.

Peut-être que les Vikings ont enterré leurs enfants avec des couteaux parce qu’ils pensaient que c’était un outil indispensable qu’il fallait porter à l’entrée du Valhalla. Situé à Asgard, le Valhalla était la demeure des Vikings morts au combat et le royaume du dieu nordique Odin.

Néanmoins, cette découverte surprend les archéologues, mais elle confirme la théorie selon laquelle la frontière entre l’enfance et l’âge adulte était très mince à l’époque viking.

Les archéologues ont également découvert plusieurs tombes appartenant à des enfants vikings contenant d’autres armes telles que des boucliers et des sorcières miniatures.

Les sorcières miniatures étaient courantes dans les tombes des jeunes garçons, mais elles ont aussi été retrouvées dans la tombe d’une jeune fille en Norvège.

“Les haches avaient une grande valeur symbolique dans le monde des Vikings. Elles servaient à construire des bateaux, des maisons de voyage, à préparer le dîner. Cependant, elles pourraient aussi être utilisées comme armes. Les tombes des Vikings norvégiens nous ont appris que les femmes ont parfois des haches. Et ces haches servaient de symboles de statut et de pouvoir”, a dit Leszek Gardela.

Dans la mythologie nordique, il y a beaucoup d’histoires relatant l’immense pouvoir de la Völva qui était une puissante femme chaman et voyante.

À gauche : La voyante enterrée de Fyrkat – dessin de reconstruction par Thomas Hjejle Bredsdorff. Source de l’image : Musée national du Danemark – à droite : Une soi-disant broche en forme de boîte de Gotland était également présente dans la tombe. La völva aurait réutilisé la broche creuse comme récipient pour la céruse. C’est un colorant blanc qui est utilisé depuis plus de 2000 ans en médecine, par exemple dans les pommades pour la peau. Elle est toxique sous sa forme concentrée. Crédit image : Musée national du Danemark

Les chercheurs n’arrivaient pas à décider si elle n’était qu’une figure mythologique ou une véritable figure historique. La réponse à cette question a été donnée lorsqu’une tombe très mystérieuse a été découverte au Danemark. Ce qui est particulièrement intéressant à propos de cette découverte, c’est qu’il semble que ce fut le lieu de repos d’une Völva. Plusieurs artefacts anciens trouvés dans la tombe indiquent que celui qui a été enterré ici n’était en aucun cas une personne ordinaire.

Les femmes qui s’adonnaient à la sorcellerie jouissaient d’un statut élevé dans la société viking et elles étaient respectées parce qu’elles pouvaient prédire l’avenir, guérir et causer des maladies et aider les guerriers sur le champ de bataille avec leur pouvoir magique.

Des skjaldmö ont existé et les archéologues ont trouvé des preuves que les femmes combattantes pourraient avoir leurs racines dans des événements historiques réels.

Lire aussi : Un portail vers les morts et artefacts magiques – À l’intérieur d’une maison viking

Source : Ancient Pages – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *