Ninkasi : Déesse sumérienne de la bière et de l’alcool

Ninkasi était une déesse sumérienne de la bière et de l’alcool vénérée en Mésopotamie, une région située entre les grands fleuves Tigre et Euphrate, aujourd’hui connue sous le nom d’Irak moderne, mais cette région comprenait aussi des parties du sud-ouest de l’Iran, du sud-est de la Turquie et du nord-est de la Syrie.

Ninkasi

Ce sceau cylindrique babylonien d’Ur (vers 2600 av. J.-C.) montre deux personnes buvant de la bière dans un pot à l’aide de pailles. Crédit : Revue d’archéologie biblique

Si l’on considère à quel point les gens ont toujours apprécié les boissons alcoolisées, on peut supposer que Ninkasi était une divinité bien-aimée dans le panthéon mésopotamien.

La bière était un cadeau d’une déesse

En Mésopotamie, la bière était considérée comme une boisson sacrée et comme la plupart des civilisations anciennes, les Sumériens considéraient la bière comme un cadeau d’une déesse, et non comme un dieu masculin. La raison pour laquelle les humains ont reçu ce don particulier est incertaine. Selon Christine P. Rhodes, rédactrice en chef de l’Encyclopédie de la bière, il est probable que “cette générosité divine ait été motivée par la pitié pour le sort des êtres humains – les seuls animaux condamnés à une vie marquée par la certitude qu’un jour nous devons mourir”.

Ninkasi

Dans l’Égypte ancienne, la bière était utilisée comme médicament et comme paiement. Crédit : Scène du Caire

Ninkasi n’était pas la seule déesse de la bière vénérée par nos ancêtres. Dans l’Égypte ancienne, la déesse Hathor était associée à la bière, tout comme la déesse Menquet. L’Encyclopédie de la bière nous apprend que “les déesses de la brasserie survivent encore aujourd’hui parmi des groupes tribaux isolés en Afrique et en Inde. Tout le brassage est accompagné de prières et d’offrandes aux déesses de la terre Mama Sara et Pauchua Mama, qui remontent bien avant l’avènement de la civilisation inca”.

“Tout comme on croit universellement que les déesses ont donné aux humains le don de la bière, les femmes ont toujours été les brasseurs de bière. Il est évident que les femmes ont utilisé leurs talents de brasseur pour maintenir leur pouvoir et leur statut dans les sociétés de chasseurs-cueilleurs dominées par les hommes. Dans les coins reculés du monde moderne, les femmes continuent leur domination de la fabrication de la bière.”

La déesse de la bière Ninkasi et l’hymne à Ninkasi – Une recette ancienne pour brasser la bière

Ninkasi était la fille d’un roi d’Ourouk et une prêtresse du temple de la déesse mésopotamienne Inanna, connue sous le nom d’Ishtar par les Assyriens. Ninkasi avait plusieurs responsabilités. Elle était l’une des huit enfants qui devaient guérir l’une des huit blessures d’Enki et elle préparait de la bière tous les jours.

Un poème ancien, connu sous le nom de “Hymne à Ninkasi” a été découvert par des archéologues fouillant en Irak. Écrit sur une tablette d’argile, ce poème est une recette pour brasser de la bière. Il s’agit également du plus ancien document révélant le lien entre le brassage et la responsabilité des femmes en ce qui concerne l’approvisionnement du ménage en pain et en bière.

Les tablettes d’argile furent l’un des premiers systèmes d’écriture inventés par les Sumériens.

Hymne à Ninkasi

Née de l’eau qui s’écoule…
Ninhursaga en prend tendrement soin !
Ninkasi, née de l’eau qui s’écoule…
Ninhursaga en prend tendrement soin !

Après avoir fondé votre ville sur la cire
Elle a achevé ses grands murs pour vous.
Ninkasi, après avoir fondé votre ville sur la cire
Elle a achevé ses grands murs pour vous.

Votre père est Enki, le seigneur Nudimmund
Et votre mère est Ninti, la reine des eaux d’Apsu.
Ninkasi, votre père est Enki, le seigneur Nudimmund
Et votre mère est Ninti, la reine des eaux d’Apsu.

C’est vous qui manipulez la pâte avec une grande pelle
Mélangeant dans un puits le pain bappir avec les aromates doux.
Ninkasi, c’est vous qui manipulez la pâte avec une grande pelle
Mélangeant dans un puits le pain bappir avec les aromates doux.

C’est vous qui cuisez le pain bappir dans le grand four,
Et mettez en ordre les piles de gruau.
Ninkasi, c’est vous qui cuisez le pain bappir dans le grand four,
Et mettez en ordre les piles de gruau.

C’est vous qui arrosez d’eau le malt recouvert de terre ;
Les chiens nobles le protègent même des potentats.
Ninkasi, c’est vous qui arrosez d’eau le malt recouvert de terre ;
Les chiens nobles le protègent même des potentats.

C’est vous qui trempez le malt dans une jarre ;
Les vagues montent, les vagues tombent.
Ninkasi, c’est vous qui trempez le malt dans une jarre ;
Les vagues montent, les vagues tombent.

C’est vous qui étalez le malt cuit sur de grands tapis de roseau ;
Le froid le recouvre…
Ninkasi, c’est vous qui étalez le malt cuit sur de grands tapis de roseau ;
Le froid le recouvre…

C’est vous qui tenez dans vos deux mains le moût sucré,
Le brassant avec du miel et du vin.
Ninkasi, c’est vous qui tenez dans vos deux mains le moût sucré,
Le brassant avec du miel et du vin.

Vous…
Le moût sucré dans le récipient.
Ninkasi, …. Vous…
Le moût sucré dans le récipient.

Vous placez la cuve en fermentation, qui produit un son agréable,
Justement au-dessus d’une grande cuve de collecte.
Ninkasi, vous placez la cuve en fermentation, qui produit un son agréable,
Justement au-dessus d’une grande cuve de collecte.

C’est vous qui déversez la bière filtrée dans la cuve de collecte ;
Cela ressemble au torrent que forment le Tigre et l’Euphrate.
Ninkasi, c’est vous qui déversez la bière filtrée dans la cuve de collecte ;
Cela ressemble au torrent que forment le Tigre et l’Euphrate.

Texte traduit depuis la version anglaise de l’institut d’études orientales de l’université d’Oxford.

La bière était importante et appréciée dans la société sumérienne

Dans “Brewing An Ancient Beer”, un article publié par l’Archaeological Institute of America, les auteurs expliquent que les textes anciens conservés sur des tablettes d’argile indiquent que la bière la plus ancienne était sumérienne, de tout ce que nous pouvons déterminer, la bière jouait un rôle important dans la société sumérienne, et était consommée par des hommes et femmes de toutes classes sociales.

Dans les dictionnaires sumériens et akkadiens, compilés aujourd’hui par les érudits, le mot pour bière apparaît dans des contextes liés à la médecine, aux rituels et aux mythes. Le salon de la bière reçoit une mention spéciale dans les lois codifiées par Hammurabi au XVIIIe siècle av.

Ninkasi

Des archéologues ont mis au jour des récipients en céramique datant de 3400 av. J.-C., encore collants avec des résidus de bière, et l’hymne à Ninkasi, une ode à la déesse sumérienne de la bière, datant de 1800 av. J.-C., décrit une recette pour une bière bien-aimée faite par des femmes prêtres.

Apparemment, des peines sévères ont été infligées aux propriétaires qui ont surfacturé des clients (mort par noyade) ou qui n’ont pas informé les autorités de la présence de criminels dans leurs établissements (exécution). Les grandes prêtresses qui ont été prises dans ces endroits ont été condamnées à mort par le feu.

La boisson était apparemment si populaire que les anciens ouvriers sumériens étaient payés pour leur travail avec de la bière et cette pratique était largement connue dans le monde antique.

Le fait de recevoir un salaire sous forme d’alcool s’est produit à plusieurs reprises au cours de l’histoire. Les anciens Égyptiens appréciaient aussi la bière et l’utilisaient non seulement pour se soûler, mais aussi comme médicament et pour payer. La bière était d’une grande importance dans la société égyptienne antique et son existence donnait aux femmes la possibilité de gagner de l’argent supplémentaire.

Bien que la bière soit probablement née au Moyen-Orient, il ne faut pas oublier qu’environ 7 000 ans avant J.-C. les anciens Chinois consommaient une boisson semblable à la bière connue sous le nom de kui, qui était faite à partir de riz, de miel et de fruits.

D’autres boissons alcoolisées peuvent être encore plus anciennes. Les chercheurs pensent que les civilisations anciennes ont inventé l’alcool il y a environ 10 000 ans.

Lire aussi : Les mésopotamiens aimaient boire de la bière à l’aide d’une variété de récipients

Source : Ancient Pages – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *