Mark Zuckerberg dit que Facebook va apporter Internet pour les réfugiés

facebook-zuckerberg-internet-refugee

Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg a promis que son entreprise va aider à amener l’accès à Internet dans des camps de réfugiés. Lors du Forum des Nations Unies du secteur privé, il a dit que Facebook travaillerait avec l’organe intergouvernemental pour rendre Internet accessible à ceux qui ne seraient autrement pas en mesure de l’utiliser, le qualifiant de «facilitateur des droits de l’homme» et une «force pour la paix. “Le New York Times dit que Zuckerberg a également noté qu’avoir plus de gens en ligne serait bénéfique pour Facebook lui-même. “Tout n’est pas de l’altruisme,” dit-il plus tard dans la journée. «Nous bénéficions tous lorsque nous sommes plus connectés”.

Zuckerberg n’a pas précisé les détails exacts de comment, quand et où Facebook commencerait à offrir Internet aux réfugiés, mais l’initiative Internet.org de l’entreprise a travaillé sur le problème pendant les quelques dernières années. Le bâtiment de l’Assemblée générale de l’ONU a cette semaine montré des parties du “drone Internet” de Facebook, une création énorme de la taille d’un avion de ligne et dont Zuckerberg annonce qu’il finira par voler sans pilote dans le monde entier, rayonnant un signal Wi-Fi vers le bas pour les zones qui ont un accès à Internet clairsemé.

Zuckerberg a appelé l’accès à Internet «l’élément essentiel» pour le monde en développement, mais les critiques ont décrié que les régimes de Internet.org bafouent la neutralité du net, canalisant les utilisateurs dans des applications et services préférés. Facebook a modifié son approche plus tôt cette année, autorisant toutes les entreprises dans le jardin clos de Internet.org, et en disant qu’il n’a pas eu l’intention de choisir des services mais qu’il n’était auparavant «pas possible d’offrir l’ensemble d’Internet gratuitement.” Plus récemment, Facebook a rebaptisé le site mobile et application Internet.org comme «Free Basics,” ce qui suggère que lorsque les camps de réfugiés obtiendront l’accès à Internet, Facebook sera à l’avant et au centre.

Source : The Verge par Rich McCormick via The New York Times

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *