L’augmentation des crises cardiaques est attribuée au stress de la pandémie et à une mauvaise alimentation


Une mauvaise alimentation et le stress pendant la pandémie sont susceptibles d’avoir provoqué un pic de crises cardiaques en Écosse, selon un cardiologue de renom qui a déclaré qu’il y avait une petite chance que les vaccinations Covid-19 aient joué un rôle.

Aseem Malhotra, cardiologue et président de l’organisation caritative Public Health Collaboration, a fait remarquer que dans les zones de guerre, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux augmentaient souvent chez les civils après la fin du conflit. Il a suggéré que l’impact de la pandémie pourrait créer un phénomène similaire, contribuant à expliquer la recrudescence des crises cardiaques causées par des artères partiellement obstruées dans l’ouest de l’Écosse, après les fermetures de l’année.

L’hôpital national Golden Jubilee à Clydebank, qui est le plus grand centre cardiaque de ce type au Royaume-Uni […]

Lire la suite sur The Times (Payant)


2 réponses

  1. cocol456 dit :

    ça c’est de la mauvaise foi mais maintenant on est habitué ça fait presque deux ans que ça dure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *