Pas d’écrans pour les enfants de moins de deux ans, selon l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé s’oppose fermement à ce que les jeunes enfants regardent la télévision ou jouent avec des smartphones et pousse les parents à aider leurs enfants à rester actifs et à dormir suffisamment.

écrans-enfants

Cette semaine, l’Organisation mondiale de la santé a publié ses recommandations sur la quantité d’activité physique et de sommeil que les enfants de moins de cinq ans devraient pratiquer pour être en aussi bonne santé que possible. Les recommandations comprenaient des limites strictes quant à la durée d’utilisation de l’écran, en particulier pour les enfants de moins de deux ans. Selon l’OMS, les plus jeunes enfants devraient éviter de passer du temps sur un écran, tandis que les enfants de deux à cinq ans peuvent regarder un écran jusqu’à une heure par jour, au maximum.

“L’amélioration de l’activité physique, la réduction du temps de sédentarité et la garantie d’un sommeil de qualité chez les jeunes enfants amélioreront leur santé physique et mentale et leur bien-être, et aideront à prévenir l’obésité infantile et les maladies associées plus tard dans la vie”, a déclaré Fiona Bull, responsable du programme de surveillance et de prévention en population des maladies non transmissibles à l’OMS, dans une déclaration annonçant ces recommandations.

Les lignes directrices de l’OMS en matière de temps passé devant un écran sont plus strictes que celles d’autres organismes de santé publique. En 2016, par exemple, l’American Academy of Pediatrics a recommandé que les enfants de moins de 18 mois doivent s’éloigner des écrans, tandis que les enfants de deux à cinq ans pourraient avoir une à deux heures par jour. Mais même ces lignes directrices semblaient refléter un changement dans la réflexion sur les risques du temps passé devant l’écran, l’AAP soulignant que la qualité de ce que les enfants regardent (comme le matériel éducatif par opposition aux dessins animés violents) ou s’ils interagissent avec leurs parents pendant le temps passé devant l’écran sont des facteurs plus importants que le temps exact passé devant les écrans.

Les chercheurs ont depuis fait valoir que même ces directives plus flexibles étaient sans intérêt, étant donné que certaines études n’avaient montré aucun lien clair entre un temps d’écran plus long et de plus mauvais résultats pour la santé, tels que la dépression, l’anxiété et l’insomnie.

L’OMS, pour sa part, considère que ses lignes directrices visent à faire en sorte que les jeunes enfants acquièrent des habitudes saines le plus tôt possible. Par exemple, l’agence stipule que tout temps de sédentarité, et pas seulement le temps passé à regarder des écrans, ne devrait pas dépasser une heure à la fois, et devrait inclure la lecture ou la narration d’histoires par un soignant. En ce qui concerne le sommeil, il recommande que les enfants de un à deux ans aient de 11 à 14 heures par nuit, tandis que ceux de trois à quatre ans ont de 10 à 13 heures par nuit. Les enfants de plus d’un an devraient également faire 180 minutes d’activité physique chaque jour, avec au moins une heure d’exercice modéré à intense pour ceux de plus de trois ans.

“Ce que nous devons vraiment faire, c’est ramener le jeu pour les enfants”, a déclaré Juana Willumsen, responsable de la lutte contre l’obésité et l’activité physique chez les enfants, dans une déclaration. “Il s’agit de passer de la sédentarité à la récréation, tout en protégeant le sommeil.”

Lire aussi : « Pas d’écran du tout avant trois ans » : l’appel d’un neuropsychiatre pour protéger les enfants

Source : Gizmodo – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *