Un professeur de santé publique met en garde contre les nouveaux AirPods d’Apple


Apple a abandonné le casque en faveur des écouteurs sans fil pour sa dernière création : l’iPhone 7. Les soi-disant AirPods ont suscité l’excitation ; ils sont élégants, de haute qualité, résistants à l’eau, et terminé les fils qui s’emmêlent sans cesse.

C’est la première étape, le PDG Tim Cook a déclaré mercredi, vers un «avenir sans fil».

Toutefois, les experts de la santé publique avertissent que les petits appareils blancs pourraient avoir un effet dévastateur sur votre santé.

Fonctionnant avec la technologie Bluetooth, les AirPods transmettent des ondes radio de faible intensité dans vos oreilles.

Et la recherche montre qu’au fil du temps, ces émissions usent la barrière hémato-encéphalique, qui est essentielle pour ne pas laisser entrer des toxines chimiques.

“Nous jouons avec le feu ici”, a dit au Daily Mail Online le Dr Joel Moskowitz, professeur à l’École Berekely UC de la santé publique.

“Vous mettez un dispositif à micro-ondes émettant juste à côté de votre cerveau.”

La fréquence exacte de l’émission des AirPods bluetooth n’a pas encore été publiée.

Fonctionnant par la technologie Bluetooth, les AirPods transmettent des micro_ondes de faible intensité dans vos oreilles

Fonctionnant par la technologie Bluetooth, les AirPods transmettent des micro_ondes de faible intensité dans vos oreilles

Les ingénieurs d’Apple et les directeurs de marketing insistent que, comme ils utilisent le Bluetooth, les émissions de micro-ondes sont bien dans les directives de la FCC. Ces émissions Bluetooth sont bien plus faibles que, par exemple, le rayonnement du micro-ondes.

Moskowitz avertit que plus de 200 scientifiques qui étudient les effets des champs électromagnétiques croient que les directives de la FCC sont insuffisantes pour protéger la santé humaine.

Et le Dr Leif Salford, chercheur réputé dans le domaine du rayonnement de téléphone cellulaire, a récemment affirmé que votre téléphone cellulaire pourrait être plus nuisible à quelques centimètres de votre tête (avec haut-parleur) que quand vous l’avez fixé à votre oreille (pour un appel téléphonique).

Les résultats n’ont rien de nouveau, le Dr Moskowitz explique.

“Cela a été observé au cours de plusieurs décennies”, dit-il.

“C’est comme si nous continuons de redécouvrir que le Bluetooth est nocif et que nous essayons de l’oublier parce que nous ne savons pas comment le gérer à partir d’un point de vue politique. Bien que nous ne connaissons pas les risques à long terme de l’utilisation de périphériques Bluetooth, pourquoi mettrons-nous des dispositifs de micro-ondes émettant dans leurs oreilles près de leur cerveau quand il y a des moyens plus sûrs d’utiliser un téléphone cellulaire ? Essentiellement, je recommande d’utiliser des casques filaires ou une utilisation mains libres des téléphones cellulaires, et non pas des écouteurs sans fil.”

Source : Daily Mail Online

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *