Le Soleil avait un frère jumeau à sa naissance, affirment deux chercheurs

frère jumeau

De même que toutes les étoiles de l’univers. L’hypothèse d’un « Némésis » existe depuis longtemps, certains la liant même à l’extinction des dinosaures.

Il y a plus de 30 ans, des chercheurs américains évoquaient une hypothèse un peu folle: le Soleil aurait un jumeau maléfique, appelé « Némésis ». Cette étoile minuscule serait sur une orbite très éloignée et, tous les 28 millions d’années, passerait par le système solaire, entraînant des pluies de comètes sur la Terre. Bref, c’est ce jumeau qui serait à l’origine de l’extinction des dinosaures.

Depuis, l’hypothèse a été abandonnée. Pour autant, ce 13 juin, Steven Stahler affirme que « oui, il y a probablement eu un Némésis, il y a très longtemps ». Ce physicien de l’université de Berkeley, avec l’aide d’un astronome de l’université d’Harvard, estime en effet avoir prouvé que la majorité des étoiles de l’univers naissent avec un jumeau, rapporte Space.

Mais rassurez-vous, cette seconde étoile n’a pas pu provoquer d’extinction de masse : elle a certainement quitté le Soleil il y a quelque 4,5 milliards d’années. Cette théorie, affirmant que toute étoile est à l’origine double, existe depuis quelques années, mais cette fois, des observations viennent la conforter.

A la recherche d’un nid d’étoiles

Pour arriver à cette conclusion, les deux chercheurs, dont les travaux vont être publiés dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, ont analysé un point très éloigné de la Terre. Le nuage moléculaire de Persée, à quelque 600 années-lumière.

C’est dans ce genre de structure, qui s’étend sur 50 années-lumière, que naissent les étoiles, à partir de gaz très denses. En l’analysant, les deux chercheurs ont notamment isolé plusieurs dizaines d’astres très jeunes, de moins d’un million d’années.

Parmi celles-ci, ils ont repéré deux catégories. Certaines étoiles doubles étaient très éloignées l’une de l’autre (plus de 500 fois la distance entre la Terre et le Soleil), d’autres étaient beaucoup plus rapprochées. Comme ce que l’on voit dans des systèmes binaires plus anciens, tel celui d’Alpha du Centaure.

Comment expliquer cette différence de distance ? Pour répondre à cette question, les chercheurs ont réalisé plusieurs simulations mathématiques. Résultat: la seule explication est que « toutes les étoiles se forment initialement comme de larges binaires. Ces systèmes ensuite vont soit se rapprocher, soit se séparer totalement au bout d’un million d’années », précisent les auteurs dans un communiqué.

Toujours selon leurs calculs, environ 60% des étoiles se séparent de leur jumeau à la naissance. Il faudra évidemment de nouvelles observations, avec des télescopes plus puissants en cours de construction, pour confirmer une fois pour toute cette découverte.

Source : HuffPost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *