Chine : des selfies de femmes nues à titre de garantie pour des prêts en ligne

selfies

Les prêts sont difficiles à obtenir pour les étudiants chinois, et certains d’entre eux accepteraient presque n’importe quoi pour certains fonds nécessaires, même fournir des photos nues d’eux-mêmes comme garantie pour des usuriers sans scrupules.

La pratique répugnante a été portée à l’attention nationale lorsque la victime – une étudiante universitaire sous le pseudonyme de Li Li – a désespérément demandé l’aide de la police après que des usuriers lui ont demandé une photo d’elle-même nue tenant sa carte d’identité. Le groupe de prêt en ligne lui avait accordé 500 yuans (76 $) en février avec un taux d’intérêt hebdomadaire de 30%. Dans l’impossibilité de rembourser à temps, la dette a gonflée au-delà de 10.000 yuans très rapidement et à un moment donné, les usuriers ont menacé de ne pas renouveler son prêt, sauf si elle fournissait une photo nue d’elle-même tenant sa carte d’identité, et Li a accepté à contrecœur. Cependant, au bout de quatre mois, sa dette a augmenté à 55.000 yuans, au point où elle est allée demander de l’aide à la police.

loan-sharks-nudes-600x455

Pendant l’interrogatoire, Li a dit aux agents que beaucoup d’autres de ses collègues universitaires étaient tombés dans le même piège, mais étaient trop gênés pour en parler. Cette histoire a provoqué une enquête journalistique sur les prêts d’argent en ligne qui a révélé que les photos nues de jeunes filles comme garantie était une pratique courante. Un journaliste s’est présenté comme une étudiante pour demander un prêt et offrir des selfies nues comme garantie, et il a été approché par cinq prêteurs en ligne en seulement une heure.

Le prêt en ligne est en grande partie non réglementé en Chine, ce qui explique pourquoi les usuriers peuvent demander un taux d’intérêt hebdomadaire de 30%, même si les taux d’intérêt pour les prêts personnels sont plafonnés à 24% par an, a récemment rapporté le journal The Southern Metropolis Daily. Demander des photos nues comme garantie est illégal, mais certains de ces services admettent que c’est une pratique courante, en ajoutant que les termes des prêts sont convenus par les deux parties en utilisant d’autres canaux, comme les systèmes de chat en ligne QQ et WeChat.

loan-sharks-nudes3-600x400

Ce qui est encore plus méprisable est la façon dont les prêteurs chinois en ligne utilisent ces selfies comme un moyen de pression sur des jeunes femmes crédules pour rembourser d’énormes sommes d’argent, en menaçant d’envoyer les photos embarrassantes à leur famille et à leurs amis, ou tout simplement les vendre en ligne au plus offrant. L’enquête récente a montré que certains usuriers vendent à leurs clients des selfies de femmes nues dans les salles de chat en ligne pour seulement 30 yuans, même après avoir payé leurs dettes.

Avec tout le remue-ménage que cette histoire a provoqué la semaine dernière, de nombreux services de prêt en ligne ont averti que les selfies nues ne sont plus une garantie, mais beaucoup craignent que c’est juste une stratégie temporaire et que la pratique recommencera plus tard. Une partie du problème est que beaucoup de jeunes étudiantes sont tellement accablées par la dette qu’elles ne sont pas admissibles pour des prêts d’entreprises standard, mais elles peuvent obtenir des dizaines de milliers de yuans venant de services de prêts obscurs.

Source : Oddity Central

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *