Posez le coton-tige : Vous avez peut-être nettoyé vos oreilles de la mauvaise façon

coton-tige

Le cérumen est une de ces réalités ennuyeuses et pour beaucoup d’entre nous, le coton-tige est le moyen le plus satisfaisant pour faire sortir la substance visqueuse. Mais nous avons été aux aguets depuis l’observation de l’incident avec un coton-tige de Hannah Horvath dans la série Girls, donc nous avons demandé à des spécialistes des oreilles, du nez et de la gorge de trouver la meilleure façon pour faire sortir ce cérumen empoisonnant, sans aucun dégât permanent.

Le consensus ? Autant que nous aimons tant la sensation de fraîcheur, le sentiment d’être propre, si vous avez de la volonté, sevrez-vous des cotons-tiges. Ils font beaucoup plus de mal que de bien, et le nettoyage excessif des oreilles vous enverra quasi certainement dans le bureau du médecin, dit Leon Chen, spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge à Manhattan’s ENT and Allergy Associates. Alors que vous pouvez être satisfait du peu de la substance jaune retirée sur le coton-tige, les chances sont que vous êtes en train de pousser la plupart de la cire plus profondément dans votre conduit auditif, où il est produit naturellement (et, idéalement, devrait rester).

Le cérumen détient également des propriétés antibiotiques et antifongiques, et trop de nettoyage peut conduire à des complications au niveau des oreilles et de la peau, des infections de l’oreille à l’eczéma sur l’oreille externe, explique Dale Tylor, pédiatre et spécialiste à Washington Township Medical Foundation à Fremont. Encore plus inquiétant, elle ajoute qu’il est assez fréquent de voir des patients qui ont attisé un trou à travers leur tympan après l’utilisation des cotons-tiges.

Mais nous ne sommes pas exactement connus pour notre volonté. Donc, si vous ne pouvez vraiment pas arrêter l’utilisation du coton-tige, limitez votre nettoyage à trois fois par mois, dit Tylor. Pour éviter tout contretemps, nettoyez seulement après une douche, car la chaleur provoque la fonte de la cire. Alignez un ongle au point où le coton se trouve sur le coton-tige – ce sera votre “sauvegarde” pour vous assurer de ne pas aller trop profond. Essuyez doucement l’intérieur de votre oreille, et essayez de ne pas vous inquiétez s’il reste un petit peu de cérumen.

Pour éviter complètement le scénario, elle conseille aux gens l’utilisation de peroxyde d’hydrogène à la place. Une fois par semaine avant de se coucher, remplissez un compte-goutte d’huile d’olive, minérale ou de l’huile pour bébé. Mettez jusqu’à trois gouttes dans chaque oreille, et masser le triangle de cartilage qui recouvre votre oreille pour bien enrober votre conduit auditif. Suivi d’une boule de coton pour éviter de tacher d’huile votre taie d’oreiller. Le lendemain, quand vous êtes dans la douche, placez le peroxyde d’hydrogène sur votre main et frottez-le dans votre oreille. Le peroxyde peut faire des petits bruits de pétillements, c’est normal, il agit sur la cire, nettoyez ensuite et vous voilà propre et sans soucis.

Source : The Huffington Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *