Une espèce d’araignée “disparue” redécouverte à la réserve naturelle de Weymouth

Par Martin Lea,

Une espèce d’araignée que les experts pensaient “éteinte” a été trouvée à Weymouth.

Des bénévoles de la réserve naturelle du lac de Radipole (RSPB) ont redécouvert une espèce que l’on pensait disparue depuis plus de 100 ans. L’araignée Hypsosinga heri a été vue pour la dernière fois au Royaume-Uni en 1912.

Les bénévoles ont été surpris de repérer une femelle de l’espèce en effectuant une enquête de routine sur les papillons du lac Radipole.

La découverte a été faite il y’a quelques mois, mais c’est seulement aujourd’hui que l’espèce a été confirmée et que plus de détails ont été fournis. Depuis, d’autres ont été repérées mais étrangement aucun mâle n’a été observé.

Le bénévole Allan Neilson a déclaré: «Sara Cookson, Jacquie Rayner et moi-même étions à la fin d’une enquête sur les papillons l’été dernier quand nous avons vu une très petite araignée aux couleurs vives sur les fleurs près du côté de l’un des chemins de la réserve.”

«J’ai pris quelques photos, vérifié mon guide de terrain, et j’ai ensuite envoyé les photos sur le forum en ligne de Spider Recording Society’s pour demander de l’aide. Il a fallu un certain temps, mais nous avons été ravis que l’araignée soit confirmée comme hypsosinga heri – ou Harriet comme nous l’appelions”.

Malgré les enquêtes répétées, seulement les deux précédents dossiers britanniques sur l’araignée ont été acceptés en 1898 et 1912 à Wicken Fen près d’Ely, Cambridgeshire, et ils étaient sur le point d’être retirés de la liste britannique.

En mai, Allan et Sara ont trouvé deux femelles dans la réserve et quelques jours plus tard un autre groupe a été trouvé dans la réserve Lodmoor.

Allan a ajouté. “Cette année, nous avons eu trois autres observations de cette minuscule araignée dans la végétation moyennement haute près de roseaux, et nous nous demandons où d’autres pourraient être trouvées. Mais jusqu’à présent, tout ce que nous avons trouvé sont des femelles – ce qui pose la question: où sont les mâles?”

Le porte-parole Tony Whitehead du Sud-Ouest de RSPB a dit: “Nos réserves West Country sont toujours pleines de surprises naturelles, et il est merveilleux d’entendre des histoires comme celle-ci où, en donnant une maison à la nature, nous pouvons subvenir aux besoins des oiseaux, mais aussi des araignées comme Harriet.”

“Et le meilleur, Radipole est bien plus qu’une réserve urbaine, alors qui sait, peut-être qu’il y a d’autres Harriet dans les jardins des habitants? En contribuant au bien être de la nature dans nos jardins personnels, il est bon de réfléchir à ce que nous pourrions faire pour aider.

Source: Dorset Echo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *