En 2021, vous pourrez vous payer une nuit d’hôtel dans l’espace pour 40 millions de dollars !


Monétiser l’accès à la Station spatiale internationale, c’est du déjà vu. Cependant, la construction d’un module de luxe est une idée inédite que veut appliquer l’agence spatiale russe Roscosmos pour 2021. Prix du billet : 40 millions de dollars !

Et non, nous n’en avons pas fini avec le tourisme spatial, et à vrai dire cela ne fait que commencer. En 2001, le riche entrepreneur américain Dennis Tito devient le premier civil à voyager dans l’espace. Ce dernier a embarqué à bord de la mission Soyouz TM-32 contre un chèque de 20 millions de dollars à l’Agence spatiale russe Roscosmos, et depuis, six autres millionnaires se sont offert ce type voyage orbital proposé par la même agence.

En 2016, Virgin Galactic présentait son nouveau vaisseau SpaceShipTwo dont la mission est d’effectuer des vols suborbitaux de trois heures pour 250 000 dollars. Alors que de riches candidats ont déjà réservé leur place, on attend toujours la fin des essais et la date d’un premier vol commercial. D’autres projets promettent bien plus pour l’avenir, tel que des escapades sur la Lune ou encore sur Mars.

La Station spatiale internationale n’a pas non plus été épargnée par les touristes de l’espace qui se sont succédé jusqu’à aujourd’hui. Néanmoins, un tournant pourrait être effectué, encore sous l’impulsion de l’agence Roscosmos : la construction d’une nouvelle sorte d’hôtel de luxe pour l’ISS. Cette information a été révélée par le site Popular Mechanics le 21 décembre 2017, citant une conférence organisée dix jours plus tôt par l’agence russe.

Ce module (voir image ci-après) devrait s’inspirer du Science and Power Module (NEM-1) actuellement construit par Roscosmos pour l’ISS, et qui sera utilisé comme laboratoire et de poste d’alimentation. L’hôtel de luxe de l’ISS, qui pourrait donc prendre l’appellation NEM-2, mesurera 15,5 mètres de long pour un poids de 20 tonnes et un volume de 92 mètres cubes d’espace pressurisé.

hôtel dans l’espace

Crédits : russianspaceweb.com

Les candidats à la location de cette future « chambre d’hôtel » devront débourser 40 millions de dollars et 20 millions de plus avec l’option « petite sortie dans l’espace ». Prévu pour 2021, le module NEM-2 pourrait donc bel et bien être rattaché à l’ISS, pourtant sous le coup d’une désorbitation dès 2024. À suivre !

Sources : SciencePostPopular MechanicsMashableFredZone


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *