Les procureurs ont discrètement abandonné les poursuites contre les gardiens de la prison d’Epstein pendant le procès de Ghislaine Maxwell


Pendant que Ghislaine Maxwell était jugée pour son rôle dans le trafic sexuel de mineures de Jeffrey Epstein, les procureurs fédéraux ont discrètement abandonné les poursuites contre deux gardiens de prison qui auraient “dormi au travail” pendant que le riche pédophile se tuait – ou était assassiné, selon la personne que l’on croit ou si l’on a du bon sens.

Le 13 décembre, les procureurs fédéraux de Manhattan ont signé un non-lieu, un document indiquant au juge qu’ils souhaitent abandonner l’affaire, selon Insider. Le document n’est apparu sur le registre public du tribunal que jeudi, plus de deux semaines plus tard, et un jour après que Maxwell ait été condamné pour avoir fait passer des jeunes filles à Epstein afin qu’elles soient abusées sexuellement.

Les gardiens, Tova Noel et Michael Thomas, ont été arrêtés inculpés en novembre 2019. Selon la plainte initiale, tous deux s’étaient endormis, avaient parcouru des fils d’actualité et fait des achats pour des motos et de meubles (avec des revenus inattendus, peut-être ?), au lieu d’effectuer leurs rondes au Metropolitan Correctional Center. Ils ont également été accusés de falsification de documents et de complot visant à frauder les États-Unis.

Avons-nous mentionné que les images de surveillance de la prison montrant le prétendu suicide ont disparu ? Oui, nous l’avons fait.

Avons-nous mentionné qu’Epstein aurait été de bonne humeur” juste avant son suicide – rencontrant ses avocats jusqu’à 12 heures par jour pour discuter de son cas ? Oui, nous l’avons fait.

Epstein, ou un sans-abri portant un masque d’Epstein, a été retrouvé mort dans sa cellule le matin du 10 août 2019. Alors que le coroner en chef de la ville de NY a conclu à un suicide, le frère d’Epstein a engagé un coroner privé qui a jugé que les os brisés du cou du financier étaient plus compatibles avec un homicide.

Noel et Thomas ont plaidé non coupable aux accusations de falsification de dossiers. En mai de cette année, ils ont conclu un accord de poursuite différée en vertu duquel les procureurs ont accepté de ne pas engager de procès contre les gardiens avant qu’ils n’aient fini de coopérer à une enquête sur les circonstances de la mort d’Epstein avec le bureau de l’inspecteur général du ministère de la Justice. L’OIG n’a pas encore publié de rapport sur cette enquête.

Une conférence publique sur l’état d’avancement de l’affaire contre Noel et Thomas avait été prévue pour le 16 décembre, mais elle a été annulée le 15 décembre sans explication, ni programmation d’une prochaine réunion. -Insider

Selon le dépôt du 13 décembre, Noel et Thomas avaient respecté les conditions de leur accord de non-poursuite et accompli des travaux d’intérêt général.

Lire aussi : Les gardiens de prison de Jeffrey Epstein admettent avoir falsifié des dossiers

Source : Zero Hedge – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *