Une pilule pour remplacer une séance d’entraînement

entraînement-exercice

Nous venons peut-être de tomber sur une des clés de la perte de poids. Et cela n’inclut pas de faire de l’exercice.

Des pilules spécialement conçues pour imiter les avantages moléculaires d’un exercice physique pourraient bientôt devenir une réalité, selon les scientifiques de l’université de Sydney.

La nouvelle recherche publiée dans la revue Cell Metabolism révèle que près de 1000 changements moléculaires se produisent dans nos muscles pendant une séance d’entraînement.

Les scientifiques ont identifié ces changements et ont efficacement créé un exercice «modèle».

En utilisant le modèle, ils peuvent commencer à répliquer les changements avec l’aide de médicaments.

Cela signifie que nous pourrions bientôt être sur la bonne voie pour perdre du poids sans même verser une goutte de sueur.

Le professeur David James, chef du groupe de recherche qui a entrepris l’étude, a déclaré : «L’exercice est la thérapie la plus efficace pour de nombreuses maladies humaines, y compris le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et les troubles neurologiques. Toutefois, pour de nombreuses personnes, l’exercice n’est pas une option de traitement viable. Cela signifie qu’il est essentiel que nous trouvions des moyens de développer des médicaments qui imitent les bienfaits de l’exercice”.

Les données ont été recueillies par des chercheurs de l’université de Sydney et l’université de Copenhague au Danemark pour créer le modèle.

Ils ont analysé des biopsies de muscle squelettique d’hommes non entraînés après dix minutes d’exercice et en utilisant une technique appelée spectrométrie de masse pour étudier la phosphorylation des protéines.

Ceci a révélé que 1000 changements ont lieu à un niveau moléculaire.

Le Dr Nolan Hoffman, co-auteur de la recherche, a déclaré : «Alors que les scientifiques ont longtemps soupçonné que l’exercice physique provoque une série complexe de changements au muscle humain, c’est la première fois que nous avons été en mesure de cartographier exactement ce qui arrive. C’est une avancée majeure, car elle permet aux scientifiques d’utiliser cette information pour concevoir un médicament qui imite les vrais changements bénéfiques causés par l’exercice”.

La création du médicament pourrait prendre plus d’une décennie, mais il semble que nous sommes un peu plus proche de trouver la réponse magique pour perdre du poids.

Source : Metro.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *