9 découvertes archéologiques qui ont transformé l’histoire en 2015

archéologues-découvertes

Quand ils ne sont pas en train de creuser des tombes antiques ou déterrer les parties du corps des ancêtres de l’homme, les archéologues ratissent la terre pour trouver des indices sur la façon dont les gens vivaient avant nous.

Cette année, les chercheurs du monde entier ont trouvé des preuves de tout, depuis les premiers hommes à marcher sur la planète jusqu’au tombeau somptueux d’un ancien guerrier grec – et même un ensemble de travaux de terrassement, géants et mystérieux, seulement visibles depuis l’espace.

Voici un aperçu de quelques-unes des conclusions les plus monumentales de 2015 :

Les signes d’un nouveau tombeau caché profondément à l’intérieur de la Grande Pyramide de Gizeh.
signs-of-a-new-tomb-hidden-deep-inside-the-great-pyramid-of-giza

Dans le cadre d’un projet plus vaste qui utilise des drones pour analyser les pyramides égyptiennes antiques, les scientifiques ont découvert au mois de novembre de surprenantes “anomalies thermiques” sur un des côtés de la Grande pyramide de Gizeh.

Lors de la numérisation au niveau inférieur de la pyramide, les chercheurs ont noté un écart de température qui laisse à penser qu’une cavité creuse se trouve ici. L’équipe ne sait pas encore de quoi il s’agit exactement mais ils ont émis l’hypothèse que cela pourrait être un passage, un tombeau, ou tout simplement une entaille dans la roche.

La maison où Jésus à peut-être grandi.
the-house-where-jesus-may-have-grown-up

Des archéologues qui travaillaient à Nazareth en Israël ont découvert une maison datant du premier siècle et ils croient qu’elle a pu appartenir à Marie et Joseph.

La structure a été découverte dans les années 1880, mais n’a pas été datée ou identifiée comme potentiel maison qui aurait pu hébergé Jésus jusqu’en 2006, et un reportage de Biblical Archaeology Review en mars a présenté la découverte au grand public.

Une arène rituelle souterraine massive où les prédécesseurs de Stonehenge ont probablement festoyé.
a-massive-underground-ritual-arena-where-the-predecessors-of-stonehenge-likely-feasted

Pendant un balayage radar souterrain du site de Stonehenge, les chercheurs ont remarqué tout à coup les signes d’énormes caractéristiques souterraines, rigides.

En regardant de plus près, les chercheurs ont constaté que les caractéristiques – qu’ils soupçonnent maintenant être le périmètre d’une vieille arène rituelle de 4500 ans – forment grossièrement la lettre C. Le site est à 3 kilomètres au nord-est de Stonehenge, enterrés sous le site déjà célèbre : Durrington Walls.

… Et un aperçu de la façon de vivre des habitants.
and-a-glimpse-of-their-lives-before-they-settled-at-stonehenge

Au nord de Durrington Walls et à l’est de Stonehenge, les archéologues ont trouvé les restes d’une maison construite à partir d’arbres : un foyer avec des morceaux de silex, des morceaux d’os, des éclats de silex utilisés pour faire des outils, des pointes de flèches et de l’ocre qui a pu être utilisé comme colorant.

Ils pensent que le domaine pourrait fournir des indices sur l’origine des hommes qui ont bâti Stonehenge. Environ 1000 ans avant l’arrivée de ces personnes pour devenir agriculteurs, ils ont peut-être vécu ici, dans ce que les chercheurs ont nommé Blick Mead. La date serait d’environ 4300 avant J.C.

Preuve des premiers humains à poser le pied en Amérique du Nord.
evidence-of-the-earliest-humans-to-set-foot-in-north-america

En octobre, les scientifiques ont examiné de près l’ADN de deux nourrissons enterrés ensemble au site archéologiques Sun River en Alaska (photo ci-dessus) il y a environ 11500 années. Ils ont utilisé le génome mitochondrial, un composant minuscule de chacun de nos modèles génétiques qui sont transmis seulement par la mère.

Les chercheurs ont constaté que les lignées des nourrissons étaient “distinctement indigènes”, ce qui soutient l’idée qu’ils étaient isolés assez longtemps pour avoir évolué loin de leurs ancêtres asiatiques. Il soutient également l’idée que les humains ont passé plus de 10000 ans dans la région autour du détroit de Béring connu sous le nom de la Béringie avant de se diriger au sud vers les Amériques.

Des outils de pierre de 10000 ans utilisés par les anciens humains de l’État de Washington.
10000-year-old-stone-tools-used-by-ancient-humans-in-washington-state

En septembre, les chercheurs ont trébuché sur des outils de pierre de 10000 ans à Redmond, Wash, en travaillant pour restaurer un habitat du saumon.

Les restes suggèrent que les gens qui vivaient ici ont utilisé des outils pour manger des bisons, cerfs, ours, des moutons et à leur grande surprise, du saumon. Le site est aujourd’hui le plus ancien dans la région pour avoir découvert des outils de pierre.

Des terrassements massifs visibles depuis l’espace.
massive-earthworks-visible-from-space

Les “steppes géoglyphes” sont des monticules énormes, des remparts et des tranchées disposés en certaines formes comme des croix et des cercles. Les chercheurs estiment qu’ils sont vieux d’environ 8000 années. La plupart sont de la taille de plusieurs terrains de football et ne sont visibles que par les satellites dans le nord du Kazakhstan.

Repéré pour la première fois en 2007 par l’archéologue amateur Kazakh Dmitriy Dey, les structures ont été confirmées par la NASA en octobre. Surtout, ils suggèrent que les peuples prétendument nomades qui les ont construits étaient beaucoup plus organisés que les historiens ne le pensaient initialement.

Quatre pionniers de la première colonie anglaise permanente en Amérique.
four-pioneers-of-the-first-permanent-english-colony-in-america

À Jamestown en Virginie, les archéologues ont trouvé les restes de 4 hommes, la première colonie anglaise permanente en Amérique. Les corps, découvert en 2013 et identifiés en 2015, ont été enterrés à l’avant de la première église protestante du Nouveau Monde. Les hommes étaient :

  • Le révérend Robert Hunt, probablement le premier ministre anglican en Amériques
  • Le capitaine d’expédition Gabriel Archer, un rival de John Smith
  • Le cousin du gouverneur de Virginie, Sir Thomas
  • L’oncle du gouverneur, le capitaine William West

La tombe d’un ancien guerrier grec.
the-tomb-of-an-ancient-greek-warrior

En octobre dans une ancienne ville sur la côte sud-ouest de la Grèce, les archéologues ont découvert la tombe d’un riche guerrier enterré vers 1500 avant J.C. Il se trouvait près de l’endroit où le royaume de Nestor le roi de la “sablonneuse Pylos”, référencé par Homère dans l’Odyssée, serait construit 250 ans plus tard.

Le guerrier, qui a été enterré avec 4 bagues en or, 50 sceaux d’argiles, et une épée de bronze, c’était probablement un personnage important à un moment où cette partie de la Grèce était en relation étroite avec la Crète, la première civilisation avancée de l’Europe.

Source : Business Insider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *