Des archéologues découvrent un tunnel mexicain du XVIIe siècle orné de mystérieuses sculptures aztèques


Des archéologues mexicains ont mis au jour un intrigant tunnel datant du XVIIe siècle, orné de 11 dessins.

tunnel-aztèque

On pense que les images ont été créées avant l’arrivée des conquistadors espagnols, mais ont été incorporées dans les murs du tunnel lorsqu’il a été construit des siècles plus tard. Cela signifie qu’elles ont probablement été créées par les Aztèques, un empire célèbre pour ses beaux temples, son système d’écriture hiéroglyphique et son penchant effroyable pour le sacrifice des enfants.

Il y a bien longtemps, au XVe siècle, l’empereur aztèque Moctezuma Ier a ordonné la construction d’une digue dans l’actuelle ville de Mexico pour tenter de contrôler les graves inondations des lacs voisins. Cependant, lorsque le célèbre conquistador Hernán Cortés et sa troupe sont arrivés, le système a été détruit, avant d’être reconstruit au 17ème siècle. Le système de digues est maintenant connu sous le nom d’Albarradón De San Cristobal.

La pierre utilisée dans la construction initiale a probablement été réaffectée lors de la reconstruction des digues, ce qui explique les symboles aztèques gravés sur les côtés du tunnel. On pense qu’ils ont été dessinés par les habitants des villes voisines de Santa Maria Chiconautla et Ecatepec de Morelos avant l’invasion espagnole. Les images comprennent à la fois des pétroglyphes (gravures rupestres) et des panneaux en relief en stuc et représentent diverses choses, dont un bouclier de guerre ou chimalli, la tête d’un rapace et une pointe de silex. Certaines icônes font encore l’objet d’un examen attentif pour évaluer ce qu’elles pourraient représenter, note l’INAH, l’Institut national d’anthropologie et d’histoire du Mexique.

La tête d’un oiseau de proie dessinée sur le rocher. Edith Camacho, INAH

L’arche principale du tunnel comprend également une gravure d’un temple dédié à Tlaloc, le dieu aztèque de la pluie, de la fertilité terrestre et de l’eau. Il était considéré par les Aztèques comme un pourvoyeur de vie et de subsistance. Caché à l’intérieur du tunnel de 8 mètres se trouvent également divers artefacts faits de verre, de porcelaine et d’une sorte de poterie appelée majolique, ainsi qu’une statue d’une personne assise qui semble avoir perdu la tête et les pieds seuls d’une statue plus grande.

Les restes de statues. Edith Camacho, INAH

Cette découverte s’inscrit dans le cadre d’un projet gouvernemental à long terme d’excavation de l’Albarradón De San Cristobal, qui est en cours depuis 2004. Le tunnel nouvellement découvert est situé à 500 mètres du début de l’Albarradón dans une zone appelée Patio de Diligencias. L’INAH prévoit maintenant de remplacer les glyphes par des répliques et d’héberger les originaux dans le centre communautaire Casa de Morelos.

Représentation d’un temple dédié au dieu aztèque de la pluie. Edith Camacho, INAH

Lire aussi : Un temple dédié au Dieu aztèque du sacrifice découvert au Mexique

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *