Des scientifiques capturent des images rares d’un “poulet sans tête” dans les profondeurs de l’océan Austral


Enypniastes eximia, également connu sous le nom de monstre de poulet sans tête, a été filmé pour la première fois dans les eaux de l’océan Austral au large de l’Antarctique oriental, à l’aide de la technologie de caméra sous-marine mise au point par des chercheurs australiens.

La créature, qui n’a été filmée que dans le golfe du Mexique, a été découverte sous 3 kilomètres de la surface de l’eau à l’aide d’un système de caméra sous-marine développé pour la pêche commerciale à la palangre par la Division Antarctique australienne.

“Le boîtier qui protège l’appareil photo et l’électronique est conçu pour être fixé aux palangres de légine dans l’océan Austral, il doit donc être extrêmement durable”, explique Dirk Welsford, chef de programme de la Division Antarctique australienne.

“Nous avions besoin de quelque chose qui puisse être projeté du côté d’un bateau et qui puisse continuer à fonctionner de façon fiable sous une pression extrême dans l’obscurité totale pendant de longues périodes de temps.

Certaines des images que nous recevons des caméras sont époustouflantes, y compris des espèces que nous n’avons jamais vues dans cette partie du monde.”

“Plus important encore, les caméras fournissent des informations importantes sur les zones du fond marin qui peuvent résister à ce type de pêche et sur les zones sensibles qui devraient être évitées”, explique M. Welsford.

Les données recueillies par les caméras sont présentées lors de la réunion annuelle de la CCAMLR (Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l’Antarctique) qui débute aujourd’hui à Hobart.

La commissaire australienne à la CCAMLR, Gillian Slocum, déclare que l’Australie continuera de jouer un rôle de premier plan dans les questions les plus urgentes auxquelles l’océan Austral est confronté, notamment la conservation de la biodiversité, les changements climatiques et la gestion scientifique des pêches.

“L’Australie cherchera à nouveau à obtenir un soutien pour la création d’une nouvelle zone de protection marine pour l’Antarctique orientale”, dit-elle.

“Nous soutiendrons également deux autres nouvelles zones marines protégées proposées cette année, qui contribueront à l’engagement de la CCAMLR en faveur d’un système représentatif de ZMP dans l’océan Austral.

Ces propositions font partie d’un certain nombre de mesures que l’Australie présentera au cours de la réunion de dix jours, notamment des propositions visant à améliorer la manière dont la CCAMLR réagit aux effets des changements climatiques.

L’océan Austral abrite une abondance et une variété incroyables de vie marine, y compris des espèces commercialement recherchées, dont la récolte doit être gérée avec soin pour les générations futures”, explique M. Slocum.

Cet article a été publié à l’origine par Business Insider.

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *