Les agents fédéraux avertissent les amateurs d’ovnis qui veulent prendre la Zone 51 d’assaut : “Nous sommes parés”


De nombreuses personnes considèrent la zone 51 comme le centre d’activités suspectes, en particulier le lieu de rétro-ingénierie de technologies extraterrestres.

La base militaire américaine a fait l’objet d’une rumeur selon laquelle elle contiendrait des artefacts et des technologies extraterrestres, que le gouvernement entend bien faire taire.

Eh bien, de plus en plus de gens veulent mettre ces mythes et rumeurs à rude épreuve, pour découvrir la vérité sur la Zone 51.

Comme nous pouvions nous y attendre, le gouvernement ne veut pas qu’une telle chose se produise et a lancé un avertissement contre ces fans d’OVNI, en disant que “l’armée vous attend de pied ferme”.

Le siège à venir

Le plan intitulé “Prendre d’assaut la Zone 51, Ils Ne Peuvent Pas Tous Nous Arrêtes” a d’abord été présenté dans un groupe privé sur Facebook.

Les organisateurs ont fixé au 20 septembre 2019 la date prévue pour la prise d’assaut de la zone 51. On pense qu’elle commencera vers 3 heures du matin et que tout le monde se réunira au Area 51 Alien Centre avant le début des festivités. Il ne s’agit pas seulement de quelques fans fous, le plan a attiré des centaines de milliers de personnes, toutes prêtes à y assister et à marcher (ou à courir) à l’unisson.

Il y a beaucoup de mystère autour de cette base militaire particulière, car elle a toujours été tenue secrète et dissimulée au public, c’est pourquoi il y a tant de personnes qui veulent y participer.

De plus, la base du Nevada a un périmètre d’interdiction de vol de 40 km pour les avions civils, ce qui signifie que les images de la base dans son ensemble sont rarement vues, ce qui rend les choses d’autant plus intrigantes. Il est dit qu’elle est l’épicentre de nombreuses observations d’OVNI, ce que le gouvernement n’a pas non plus confirmé ou démenti.

L’avertissement

Malgré l’intention de prendre d’assaut la base, l’U.S. Air Force a réagi et a lancé un avertissement contre toute personne envisageant d’y participer. Sous la pression de plusieurs médias, la porte-parole de la Force aérienne, Laura McAndrews, a refusé de donner des détails précis. Cela dit, elle a menacé, essentiellement, quiconque pourrait prendre au sérieux le plan d’infiltration de la base aérienne du Nevada.

“La zone 51 est un terrain d’entraînement ouvert pour l’armée de l’air américaine, et nous décourageons quiconque de se rendre dans la zone où nous entraînons des forces armées américaines. L’U.S. Air Force est toujours prête à protéger l’Amérique et ses ressources”, a menacé Mme McAndrews.

La base est toujours celle où les forces armées américaines sont entraînées et l’armée de l’air américaine sera toujours prête à protéger l’Amérique et ses biens, a-t-elle ajouté. Toutefois, au fur et à mesure que le nombre de participants continue d’augmenter, on se demande aussi si l’U.S. Air Force sera en mesure d’arrêter un si grand nombre de personnes, ou même si elle sera prête à le faire.

Une petite armée : Près d’un million de personnes disent vouloir participer

A présent, il y a au moins 950 000 personnes qui se sont inscrites pour se rassembler et infiltrer la base pour tenter de découvrir la vérité.

Il y a aussi 950 000 autres personnes qui ont manifesté un grand intérêt pour l’événement, et ce, uniquement sur Facebook ! Il reste encore quelques mois avant l’événement, donc beaucoup de temps pour que d’autres personnes puissent s’inscrire. Si tout le monde se présente, il pourrait y avoir plus d’un million de personnes, des fanatiques d’OVNI et des fans extraterrestres qui déferlent sur la base.

Avec un si grand nombre de personnes dans la région, que va faire l’U.S. Air Force ? Bien qu’un règlement pacifique soit évidemment le premier objectif, les conséquences ne semblent pas avoir d’incidence sur ces types, qui ont la découverte de la vérité de la Zone 51 à coeur. La prochaine étape serait la force létale – le gouvernement américain va-t-il vraiment abattre de sang-froid plus d’un million de personnes ?

Ces avertissements, bien qu’ils soient sérieux, n’ont pas grand-chose sur quoi s’appuyer. Le gouvernement qui ouvrirait le feu sur une foule de gens de cette taille serait inédit et aucun autre pays ou gouvernement ne le trouverait acceptable.

Source: Disclose.tv – Traduit par Anguille Sous Roche

2 réponses

  1. HELENE PAOLETTI dit :

    Je suis très curieuse de connaitre la suite de cette manifestation.. A mon humble avis, le gouvernement n’ouvrira pas tous les endroits au public. Il doit y avoir pas mal de sous-sol et d’endroit ultra secret.. Ca m’intéresse , à suivre !

  2. christian colmont dit :

    Eh oui ! Cela devient difficile de faire passer pour des fous ces centaines de témoignages d officiers supérieurs ,de généraux et de base militaire qui affirment avoir été témoin d un contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *