Qu’est-ce que ces pulsations lumineuses observées au-dessus d’un orage aux Etats-Unis ?

pulsations lumineuses

En passant à proximité d’un orage aux États-Unis, un pilote d’avion a pu filmer d’étranges pulsations lumineuses le 6 février dernier. Comme si des rayons de lumière sortaient du sommet du nuage. Bien que le phénomène soit rarement observé, il peut s’expliquer assez simplement.

Un phénomène rarement observé a été filmé par un pilote d’avion au-dessus d’un orage le 6 février dernier, près du lac Pontchartrain dans le sud des États-Unis. Comme on peut le voir sur un extrait ci-dessous, il se passe des choses pour le moins surprenantes au-dessus du cumulonimbus responsable de l’orage qui sévissait à ce moment dans la zone. La distance nous prive d’une bonne qualité d’image, mais en regardant bien, on distingue ce qui ressemble à des pulsions lumineuses.

Extrait de la vidéo. Source : twitter @robperillo

Ce phénomène porte le nom de « Crown Flash » en anglais, que l’on pourrait traduire par « flash de couronne ». Ces manifestations surprenantes se forment lorsque des décharges de foudre se produisent dans l’orage. Les champs électrique et magnétique dans l’environnement de ce dernier sont alors subitement modifiés. Cela conduit à la réorientation des cristaux de glace situés au sommet. Ces derniers, très fins, s’alignent en effet en fonction du champ électromagnétique (un peu comme un aimant fait s’aligner de la poudre de fer). Si ces cristaux sont éclairés par les rayons du soleil, la manière dont ils réfractent et/ou réfléchissent le rayonnement varie également, formant ce phénomène optique qui ressemble selon certains à une danse lumineuse. Pour observer des Crown Flashs, il faut être positionné favorablement par rapport au nuage et au rayonnement solaire.

Il existe d’autres vidéos, plus anciennes, où ce phénomène est filmé et parfois de manière bien plus nette et impressionnante comme on peut le voir sur l’extrait suivant. L’orientation des fines particules de glace en lignes plus ou moins courbées (matérialisant des « canaux » du champ électromagnétique) est très nette. Leur variation et réorientation suite à des décharges dans le nuage aussi.

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *