Un parapentiste “Troll” aurait terrorisé une ville anglaise en volant très bas et en criant des insultes

parapentiste

Depuis quelques années, les habitants de Bexhill-on-Sea, au Royaume-Uni, ont dû supporter les pitreries d’un parapentiste “diabolique” qui n’aime rien de plus que de les intimider en volant très bas au-dessus de leur tête et en criant toutes sortes d’obscénités.

La semaine dernière, la police du Sussex et l’autorité de l’aviation civile ont lancé une enquête commune sur le comportement du soi-disant “Bexhill Birdman” (homme oiseau), que beaucoup ont décrit comme une nuisance sociale. La police a reçu plus d’une douzaine de plaintes concernant son comportement au cours des deux dernières années et a exhorté le public à lui communiquer toute information qu’il pourrait avoir sur cette question. Le parapentiste est soupçonné d’être hostile envers le public, de voler très bas au-dessus de leur tête pour les intimider et de crier des insultes et des obscénités depuis les airs. Certains locaux sont devenus si méfiants à son égard qu’ils évitent de remonter Galley Hill, d’où il décolle habituellement.

“Il est diabolique”, a dit un homme du nom de Richard Porter à The Independent. “Son langage est grossier et obscène. Nous l’avons croisé plus d’une fois. Ma femme n’ira plus là-haut au cas où il serait là.”

“Il vole très bas, c’est une nuisance sociale”, a ajouté Samantha Small.

“Les gens viennent ici pour profiter d’une région côtière tranquille pour la retraite et ils le veulent en tant que tel. Ils ne veulent pas, en particulier, faire du parapente”, a déclaré un conseiller municipal. “Nous avons assez de mouettes ici sans que les humains s’y mettent aussi.”

Alors que l’enquête policière se répandait à Bexhill-on-Sea, Paul Satchell, un charpentier local de 54 ans, s’est révélé être le fameux “Bexhill Birdman”, ajoutant qu’il est victime d’une campagne de diffamation de la part de personnes qui ont un problème avec son vol en parapente.

“Les mêmes personnes qui ont fait ces fausses allégations contre moi sont les mêmes qui me reprochent de voler. Peut-être qu’ils n’ont pas leur propre vie”, a dit M. Satchell au Telegraph. “Ils ne m’arrêteront jamais parce que je n’ai rien fait de mal. Je suis un esprit libre et je vis pour voler et voler pour vivre.”

Bien qu’il nie qu’il soit la nuisance que certains locaux lui attribuent, Paul Satchell a admis qu’il peut devenir agressif si les gens l’énervent.

L’enquête policière est en cours.

Source : Oddity Central – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *