Vous avez un champ électromagnétique, mais ce n’est pas ce que vous pensez


De temps en temps, vous pouvez rencontrer une personne à l’esprit métaphysique qui vous dit que votre aura est faible et que vous avez besoin de guérison.

Ils vous diront peut-être même que tous les humains ont un champ électromagnétique qu’ils doivent maintenir s’ils veulent rester heureux et en bonne santé. Seriez-vous surpris d’apprendre qu’ils ont raison ? Sans cette énergie, vous ne seriez pas en mesure de toucher quoi que ce soit, jamais.

S’il y a un champ, il y a un moyen

Vous savez donc probablement que vous êtes fait de cellules, et que ces cellules sont faites d’atomes. Et peut-être savez-vous aussi que les atomes sont pour la plupart des espaces vides. Voici une petite introduction. Un atome est une particule de matière incroyablement minuscule avec un noyau incroyablement minuscule à l’intérieur. Minuscule à quel point ? Eh bien, si vous faisiez sauter ce noyau à la taille d’une bille, les électrons les plus éloignés pour l’orbiter seraient à environ un terrain de football (environ 109 mètres). Selon l’atome, entre un et 118 électrons rempliraient une sphère de cet énorme rayon. C’est beaucoup d’espace vide dans chaque atome. Alors pourquoi les atomes ne se croisent pas ? D’ailleurs, pourquoi tout ne passe-t-il pas par tout le reste ?

C’est parce que chaque atome est entouré d’un champ électrique. Mais ce champ n’est pas produit par les charges négatives des électrons qui se repoussent. C’est un échange d’énergie beaucoup plus compliqué.

Les électrons n’orbitent pas en douceur autour d’un noyau comme ils le font dans l’image classique. Ils existent plutôt sous la forme d’un nuage de probabilités quantiques, chacun à certains niveaux d’énergie à des distances déterminées du noyau. Un électron peut sauter d’un niveau d’énergie, ou orbital, à un autre, mais cela nécessite un échange d’énergie. De plus, le principe d’exclusion de Pauli stipule que toute orbite d’un atome ne peut contenir qu’un certain nombre d’électrons à la fois. Cela signifie que lorsque deux objets se rapprochent l’un de l’autre, leurs électrons commencent une danse coordonnée.

Dans une réponse enthousiaste de Quora publiée plus tard sur Forbes, Jack Fraser, étudiant diplômé en physique, a expliqué comment cette danse d’électrons empêche les électrons de toucher quoi que ce soit d’autre, en commençant par la phrase intrigante : “Je veux que tu t’imagines que je te frappe fort, dans le nez.” Dans ce scénario, les électrons des atomes de son poing sont poussés dans l’espace des électrons des atomes de votre nez. Mais les électrons du visage occupent déjà les orbites des basses énergies les plus proches des noyaux respectifs de leurs atomes. Cela signifie que si les premiers électrons vont occuper le nuage électrique des atomes du visage, ils devront sauter dans une orbite d’énergie supérieure plus loin du centre.

Mais l’énergie nécessaire pour chasser tous ces électrons de leur orbite doit venir de quelque part, et c’est beaucoup plus que ce que le corps humain peut rassembler. Ainsi, les atomes se repoussent les uns les autres. “Cette répulsion provoque évidemment une réaction en chaîne avec tous les autres atomes de votre visage”, écrit Fraser. “Ils repoussent tous à l’unisson de mon poing (c’est pourquoi votre nez ne se décompose pas en milliards d’atomes !).” Mais qu’est-ce qui est le plus incroyable ? Le poing et le visage ne se touchent techniquement jamais pendant toute l’interaction.

“Non seulement il est possible que le corps humain crée des champs électromagnétiques, mais c’est la seule façon d’exister en tant qu’entité cohérente !” conclut Fraser. “Vous êtes un champ électrique – un champ électrique géant qui maintient vos atomes ensemble, et qui utilise d’autres champs électriques pour parler à d’autres parties de vous-même.” Avec ce genre de phénomène basé sur la réalité, qui a besoin d’auras ?

Lire aussi : La plus petite machine d’IRM au monde capture l’image du champ magnétique d’un seul atome

Source : Curiosity – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *