Elon Musk promet une flotte de 1 million de robotaxis Tesla en 2020

Même si l’entreprise l’annonce, les Américains sont-ils prêts à faire confiance à des voitures totalement autonomes ?

tesla-robotaxis

  • Tesla a organisé un événement pour les investisseurs le 22 avril, au cours duquel le PDG Elon Musk a promis que l’entreprise allait bientôt déployer un réseau de robotaxis pour des entreprises rivales comme Uber et Lyft.
  • Certains experts affirment que Tesla surestime sa capacité à fournir des véhicules véritablement autonomes.
  • Environ 71 % des Américains craignent encore les voitures auto-propulsées, en hausse de 8 points de pourcentage par rapport à 2017.

Lors d’une cérémonie d’investisseurs le 22 avril, Elon Musk, PDG de Tesla, a fait une promesse audacieuse : d’ici 2020, l’entreprise disposera d’une flotte de 1 million de voitures entièrement autonomes dans le cadre d’un réseau de “robotaxis”.

“Je suis très confiant en prédisant qu’il y aura des robotaxis autonomes de Tesla l’année prochaine – pas dans toutes les juridictions parce que nous n’aurons pas l’approbation réglementaire partout”, a dit Elon Musk. “De notre point de vue, si vous avancez d’un an, peut-être d’un an et trois mois, mais l’année prochaine, nous aurons plus d’un million de robotaxis sur la route.”

Les propriétaires de Tesla seront en mesure de gagner de l’argent en rendant leurs voitures disponibles sur une application semblable à Uber, a dit Elon. L’entreprise prendrait une part des revenus – peut-être 25 ou 30 % – et fournirait elle-même des voitures dans les régions où il n’y a pas assez de gens qui possèdent des Teslas.

Le calendrier est ambitieux et potentiellement irréaliste, étant donné qu’aucune des voitures de Tesla n’est actuellement totalement autonome. Bien sûr, une grande partie du public pense qu’un tel système d’auto-conduite est disponible en ce moment. La raison ? Tesla offre depuis longtemps une fonction de “conduite entièrement automatique” qui n’est pas encore une fonction de conduite entièrement automatique ; la fonction peut effectuer des tâches de conduite mineures, comme guider la voiture vers une rampe d’accès, toute seule, mais ne peut pas encore fournir aux propriétaires de Tesla une expérience totalement autonome.

tesla-robotaxis

https://twitter.com/Tesla/status/1120815737654767616

Tesla a retiré cette fonctionnalité de son site Web en octobre 2018, affirmant qu’elle causait trop de confusion. En février, Tesla a rétabli l’option, et la semaine dernière, Elon Musk a déclaré que toutes les “voitures Tesla actuellement en production ont tout ce qu’il faut pour une conduite entièrement automatique”, ajoutant que les voitures recevraient cette capacité grâce à de futures mises à jour logicielles, que les voitures peuvent recevoir sans avoir besoin de mettre à jour le matériel existant. (À condition que les voitures soient équipées du Hardware 3 ; Tesla a déclaré qu’elle prévoyait d’installer gratuitement le nouveau matériel dans les voitures appartenant à des clients qui avaient acheté la fonction d’auto-conduite complète).

Pourtant, certains experts affirment qu’il s’agit d’une promesse irréaliste qui perpétue la confusion chez les consommateurs.

Revendiquer que ses véhicules seront bientôt “complets” pour une conduite entièrement automatique est une étape de plus dans les pratiques déraisonnables dans lesquelles Tesla est déjà engagé avec Autopilot – sur-vendre ses capacités et sa fiabilité lors de la commercialisation de ses véhicules et ensuite blâmer le conducteur de ne pas lire le manuel et de prêter une attention constante lorsque la technologie tombe inévitablement”, a dit à CNN Dean Pomerleau, de Carnegie Mellon University.

Les Américains sont-ils prêts à conduire dans des voitures autonomes?

Même si Tesla s’en tient à son calendrier ambitieux, il est difficile de savoir combien d’Américains accepteront de conduire dans des voitures autonomes. Selon le dernier sondage de l’American Automobile Association, 71 % des Américains craignent les véhicules autonomes, soit à peu près le même nombre que l’an dernier, et huit points de pourcentage de plus qu’en 2017.

Pourquoi la peur du public augmente-t-elle alors que la technologie de conduite automobile s’améliore ostensiblement ? Cela pourrait être dû en partie à des accidents largement couverts impliquant des voitures autonomes au cours des dernières années, a suggéré Greg Brannon, directeur de l’ingénierie automobile de l’AAA.

“Il est possible que le niveau soutenu de peur soit enraciné dans une concentration accrue, qu’elle soit bonne ou mauvaise, sur les incidents impliquant ces types de véhicules”, a déclaré M. Brannon dans un communiqué. “Ça pourrait aussi être dû à la peur de l’inconnu.”

Lire aussi : Voici les 10 règles du succès selon Elon Musk

Source : Big Think – Traduit par Anguille sous roche

1 réponse

  1. ptitpère dit :

    La plupart des emplois vont disparaitre avec la robotisation et l’I.A, et donc il n’y aura plus non plus suffisamment de clients solvables pour consommer les biens et services produits par les robots. D’autant que lorsque j’entends parler de revenu universel, les montants évoqués ne permettront pas de prendre les taxis d’Elon Musk. Bref ils sont en train de développer un modèle économique sans se soucier de savoir si il y aura encore des clients ou pas…Vraiment on est dirigé par des génies…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *