L’État islamique riposte par tous les moyens contre les Anonymous

l'état islamique

L’État islamique, aussi connu comme Daesh, a riposté dans la guerre en cours contre le groupe Anonymous.

Après les attaques du mois dernier à Paris, les hacktivistes Anonymous ont systématiquement signalé tous les comptes de Daesh qui étaient affiliés sur les médias sociaux, ce qui a conduit à une suppression d’environ 10 000 comptes Twitter appartenant à l’organisation terroriste.

Le soi-disant cyber califat a maintenant publié des centaines de noms, d’adresses e-mails et les adresses personnelles de plusieurs membres de l’armée américaine.

Ils auraient publié les informations de 160 personnes de l’armée et des Marines, et prétendent avoir obtenu des informations d’environ 700 membres des forces armées au total.

anonymous-daesh-l'état islamique

Les hacktivistes Anonymous s’en sont pris à Daesh après les attaques de Paris (Photo : Anonymous / YouTube)

Le Pentagone a refusé de faire des commentaires sur la fuite, mais les experts en sécurité ont dit que les informations semblent être authentiques.

«Il est très probable que ce soit un ensemble d’informations authentique”, a déclaré Michael Smith II, directeur de l’exploitation de la société de défense Kronos Security. «Cela ne sert à rien pour Daesh de publier de fausses informations”.

daesh-l'état islamique

Il est «troublant» que Daesh s’intéresse aux renseignements militaires (Photo : Getty Images)

Cependant Rita Katz, qui dirige SITE Intelligence, avait des doutes sur l’authenticité des données.

“Il semble que le groupe prend des listes de sites Web militaires, rassemble des informations de Google et obtient probablement des informations fausses”, a-t-elle dit.

Mais elle a ajouté que, même si l’information était accessible au public, la publication était encore un sujet de préoccupation.

«Il est troublant de constater que des personnes affiliées à Daesh sont capables d’obtenir des listes avec des renseignements militaires, peu importe si elles sont disponibles ou non au public.»

Source : Metro.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *