Un homme renvoyé de son travail pour avoir aimé une photo sur Facebook

renvoyé-facebook

Un homme a été renvoyé de son poste de travail pour avoir cliqué sur le bouton «J’aime» d’une photo sur Facebook.

Troy Garrod, qui a commencé à travailler pour Bertrams Books en 2011, était à son domicile à Norwich quand il a vu qu’un ami avait mis en ligne l’image d’un pull suspendu sur le dos d’une chaise avec cinq loups dessus.

Le jeune homme de 27 ans et qui vit à Norwich a cliqué le petit bouton «J’aime», tout comme 70 autres personnes qui avaient déjà aimé la photo.

Mais quelques jours plus tard, il a reçu un message par texto venant de son patron lui disant qu’il avait été congédié de son poste.

Troy a déclaré : «Je ne savais pas ce que signifiait la photo, mais tout le monde qui travaille ici l’avait apprécié donc j’ai juste participer avec les autres. Quand j’ai reçu le message me disant que j’allais être renvoyé je ne pouvais pas le croire. Je me sentais vraiment mal et en colère. Tous mes anciens collègues pensent que ce qui est arrivé est ridicule”.

photo-renvoyé-facebook-like

La photo que Troy a aimer montrant des loups sur un pull suspendu sur une chaise, l’image à l’origine du licenciement du jeune homme (Image : Albanpix.com)

«Être renvoyé par message en texto et e-mail n’est pas juste après quatre ans et demi de travail acharné. J’ai mis cœur et âme dans cette société et j’ai apprécié aller travailler tous les jours. Cela semble tellement injuste qu’avoir cliqué sur le bouton «J’aime» m’a causé tant de mal.”

L’image, qui avait été prise à l’intérieur de l’entrepôt de la compagnie, avait été mise en ligne par un collègue le 11 octobre, avec la légende : «Ho mon dieu je suis mort de rire … Je suis sûr qu’il y a un loup qui va apprécier la page hahaha”.

On a dit a Troy que le fait d’avoir “Aimer” l’image “inappropriée” a montré qu’il “bafouait” la personne qui possède le pull.

Troy a affirmé qu’il ne savait même pas à qui appartenait le pull.

Il a dit : «Plus de 70 personnes avaient aimé la photo, donc j’ai rejoins le mouvement en pensant qu’il s’agissait de plaisanteries. Malheureusement, je pense que les gens qui sont licenciés comme cela deviendra beaucoup plus fréquent. Quand les gens vont sur Facebook, ils ne voient plus le côté professionnel, ils pensent que c’est simplement du temps social. Je veux conseiller aux gens de continuer le travail et éviter le social sur Facebook – et être prudent quand on se lie d’amitié avec des collègues”.

troy-renvoyé

Troy Garrod de Norwich (Photo : Archant)

La femme qui a mise en ligne la photo est soupçonnée d’avoir été suspendue.

Un porte-parole de Bertram a déclaré : «Nous ne commentons pas sur les questions personnelles”.

Source : Metro.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *