Bill Gates avait une relation beaucoup plus étroite avec Jeffrey Epstein qu’il ne l’admettait


Alors que Gates prétendait qu’il “n’avait aucune relation d’affaires ou d’amitié” avec Epstein, le New York Times a révélé que c’était faux.

Bill-Gates-Jeffrey-Epstein-relation

On sait depuis longtemps que le délinquant sexuel Jeffrey Epstein, qui se serait suicidé en prison cet été, a circulé parmi certains des hommes les plus riches et les plus puissants du monde.

Agé de 66 ans, il a compté parmi ses amis et associés des personnalités clés de l’élite mondiale, notamment des hommes politiques comme l’ancien président Bill Clinton et l’actuel président Donald Trump, le prince royal Andrew du Royaume-Uni, l’acteur Kevin Spacey, les prix Nobel Murray Gell-Mann et Frank Wilczek, Stephen Hawking, physicien théoricien, Bill Richardson, ancien gouverneur du Nouveau Mexique, Les Wexner, milliardaire, Woody Allen, humoriste et Larry Summers, ancien secrétaire américain du Trésor et un grand nombre de personnages publics.

Cependant, aucun n’avait le cachet et la richesse de Bill Gates, le célèbre cofondateur de Microsoft, qui est devenu proche d’Epstein même après que le financier disgracié eut plaidé coupable et fut condamné en 2008 pour avoir proxénétisme une jeune fille mineure.

Selon un rapport du New York Times, Gates – la deuxième personne la plus riche au monde qui a mis en lace la plus grande fondation privée au monde, la Fondation Bill & Melinda Gates – figurait parmi ceux qui ont passé un temps considérable autour d’Epstein tout en envoyant ses employés rencontrer le pédophile à plusieurs reprises dans son manoir de New York.

La révélation contredit catégoriquement les affirmations précédentes de Gates selon lesquelles il n’avait aucune “relation d’affaires ou d’amitié” avec le regretté homme d’affaires.

Le mois dernier, M. Gates a déclaré au Wall Street Journal que s’il l’avait “rencontré”, c’était toute l’étendue de leur relation. Il a expliqué :

“Je n’avais aucune relation d’affaires ou d’amitié avec lui. Je ne suis pas allé au Nouveau-Mexique, en Floride, à Palm Beach ou ailleurs. Il y avait des gens autour de lui qui disaient : ‘Si vous voulez collecter des fonds pour la santé mondiale et obtenir plus de philanthropie, il connaît beaucoup de gens riches.'”

Cependant, selon le Times, Gates avait en fait rencontré Epstein “à de nombreuses reprises”, dont trois fois à la maison de Manhattan d’Epstein, selon plus d’une douzaine de personnes familières avec leur relation et les documents que les journalistes avaient examinés.


Dans un courriel à ses collègues en 2011, Gates a écrit :

“Son style de vie est très différent et intrigant, même si ça ne marcherait pas pour moi.”

Selon sa porte-parole, le magnat de la technologie “ne faisait référence qu’au décor unique de la résidence Epstein et à l’habitude d’Epstein d’inviter spontanément des connaissances pour rencontrer M. Gates”.

“Il ne s’agissait en aucun cas de transmettre un sentiment d’intérêt ou d’approbation”, a-t-elle ajouté.

Elle a également expliqué :

“Bill Gates regrette d’avoir rencontré Epstein et reconnaît que c’était une erreur de jugement que de le faire… Gates reconnaît que le fait de divertir les idées d’Epstein en matière de philanthropie lui a donné une plateforme imméritée qui allait à l’encontre des valeurs personnelles de Gates et de celles de sa fondation.

En 2011, M. Gates a demandé à ses employés de rencontrer M. Epstein dans sa maison de Manhattan pour discuter de la collecte de fonds pour son organisme de bienfaisance. À l’époque, il avait confié à l’équipe de Gates que bien qu’il ait une mauvaise réputation dans les médias, son crime – solliciter la prostitution d’une mineure – n’était pas pire que “voler un bagel”, a déclaré deux personnes.

Le Times a également expliqué en détail comment deux membres du cercle restreint de Gates ont servi d’intermédiaires entre les deux milliardaires. Melanie Walker, qui s’est jointe à la Fondation Gates à titre d’agente principale de programme en 2006, a rencontré Epstein en 1992 après avoir obtenu son diplôme collégial. Elle a ensuite déménagé dans un immeuble qu’il possédait à New York avant de travailler pour lui à titre de conseillère scientifique en 1998 après avoir obtenu son diplôme de médecine.

Boris Nikolic, conseiller scientifique de la Fondation Gates – qui dirige maintenant une société de capital-risque dans laquelle Gates investit – est l’homme qui a présenté Gates à Epstein. Nikolic avait été nommé exécuteur testamentaire de remplacement du testament d’Epstein, ce qu’il a refusé de faire devant les tribunaux, et il a maintenant exprimé son profond regret de ne jamais avoir rencontré le défunt pédophile.

Gates et Epstein sont restés en contact pendant un certain temps, avec Gates volant sur le jet d’Epstein du New Jersey à Palm Beach, Floride, en 2013, selon les records de vols. La porte-parole de Gates prétend maintenant qu’il ne savait pas que le jet appartenait à Epstein.

Et même si les deux ont apparemment cessé de se rencontrer régulièrement après 2014, la Fondation Gates a continué à maintenir le contact avec Epstein jusqu’en 2017.

Dans une déclaration à CNET, la fondation a dit :

“Il est devenu clair qu’Epstein a mal représenté la nature de ses rencontres avec Gates tout en travaillant à s’insérer dans les coulisses sans que Gates le sache.

Avec le temps, Gates et son équipe ont réalisé que les capacités et les idées d’Epstein n’étaient pas légitimes et tout contact avec Epstein a été interrompu.”

Lire aussi : Bill Gates refuse d’expliquer pourquoi il a volé à bord du Lolita Express avec Jeffrey Epstein en 2013

Source : The Mind Unleashed – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *