Bienvenue à Neverland : la maison de Michael Jackson en 33 images bizarres


Le roi de la pop a acheté le ranch Neverland en 1987 pour 19,5 millions de dollars. Il reste un artefact abandonné d’un temps révolu – et le lieu de présumés abus sexuels d’enfants.

Il n’y a sans doute jamais eu un seul être humain aussi célèbre, revigorant, talentueux, polarisant et controversé que Michael Jackson. Sa maison – une propriété de 2 700 acres à Los Olivos, en Californie, nommée d’après une terre imaginaire tirée d’un conte de fées pour enfants – était tout aussi curieuse.

Cette propriété tentaculaire a d’abord été célèbre à la fin des années 1980 et au début des années 1990 pour ses nombreux équipements et attractions, notamment sa gare, ses statues inspirées de la fantaisie, ses bateaux en forme de cygne et sa grande roue. Cependant, dans les décennies qui ont suivi, la réputation de Neverland s’est détériorée.

Depuis la publication en 2019 de l’émission de HBO “Leaving Neverland” – qui détaille de manière horrible les allégations d’abus sexuels d’enfants contre Jackson – son image a pris un coup qu’il ne pouvait plus défendre.

Après tout, le roi de la pop était déjà mort d’un arrêt cardiaque à 50 ans en 2009 après que son médecin, Conrad Murray, ait traité de manière irresponsable sa privation de sommeil avec le puissant médicament propofol.

Aujourd’hui, une décennie après la mort de Jackson, le monde est partagé entre le penser comme un humanitaire diffamé qui a utilisé sa musique et ses richesses pour unir les gens et comme un pédophile criminel qui aurait abusé d’enfants sur sa propriété.

Au final, le ranch de Neverland reste universellement intrigant. C’est un vestige d’une époque révolue, où les chanteurs pouvaient être rois et où l’argent pouvait apparemment acheter l’innocence.

Trouver Neverland

Selon Business insider, Michael Jackson a acheté la propriété de Los Olivos pour 19,5 millions de dollars en 1987.

C’était un an après que les tabloïds aient rapporté qu’il dormait dans une chambre hyperbare pour ralentir son vieillissement, selon l’ouvrage de J. Randy Taraborrelli Michael Jackson : The Magic, The Madness, The Whole Story.

Selon la BBC, c’est également à peu près au même moment que les tabloïds ont rapporté qu’il avait enchéri à un million de dollars pour acheter le squelette d’“Elephant Man” John Merrick. De toute évidence, la célébrité de Jackson avait commencé à atteindre de nouveaux sommets, les histoires de curiosités excentriques et de vastes dépenses étant devenues routinières.

À Neverland, la superstar mondiale a rénové le ranch de fond en comble. La résidence principale – une maison de style franco-normand de cinq chambres à coucher, huit salles de bain et plus de 1 100 m² – n’était pas le seul bâtiment de la propriété.

La propriété était également dotée de maisons d’hôtes, que les gens du commun trouvaient suffisamment spacieuses pour être considérées comme des foyers à part entière. Il y avait aussi un lac de quatre acres avec une chute d’eau pour rendre toute la région un peu plus pittoresque.

En plus d’une piscine en forme de lagune, d’un studio de danse et d’un court de tennis, la propriété comprenait également un cinéma de 50 places.

Oprah Winfrey a interviewé la chanteuse dans ce cinéma en 1993. Cette même année, Jackson a été confronté à ses premières allégations d’abus sexuels sur des enfants.

“Je ne suis pas coupable de ces allégations”, a déclaré Jackson après avoir été fouillé à nu et ses organes génitaux ont été photographiés et comparés aux descriptions données par un accusateur en 1993. “Mais si je suis coupable de quelque chose, c’est bien de donner tout ce que j’ai à donner pour aider les enfants du monde entier.”

Il a conclu un accord à l’amiable avec Jordan Chandler, 13 ans, et sa famille, pour un montant de plus de 20 millions de dollars.

Contes de l’intérieur de Neverland de Michael Jackson

En 2004, un an après que Jackson ait été accusé de sept chefs d’accusation de maltraitance d’enfants, le chanteur a organisé un événement pour enfants dans son ranch.

Selon le Los Angeles Times, l’événement consistait en 200 enfants jouant chez lui quelques jours avant Noël.

“J’espère que vous passerez une merveilleuse journée. Joyeux Noël. Je vous aime”, a-t-il dit aux enfants qui arrivaient par son allée.

La porte-parole Raymone K. Bain a expliqué que son patron avait décidé de répandre la joie et de surprendre les enfants avec un certain esprit de fête. Elle a également déclaré qu’il n’y avait aucun lien entre cet événement et le procès imminent de Jackson.

Les enquêteurs avaient déjà fait de multiples incursions dans la propriété à de nombreuses reprises, et avaient décrit Neverland comme “un véritable paradis” pour les enfants. Pour ceux qui ont eu la chance de le visiter, il semblait bien l’être.

Ses invités, dont l’âge variait de la maternelle à l’adolescence, ont sauté dans le train de Neverland, fait divers tours, caressé les animaux du zoo et même regardé l’Express Polaire dans son théâtre.

“Compte tenu de tout ce qui se passait, il semblait aller bien”, a déclaré Bain.

Cependant, selon le documentaire de HBO “Leaving Neverland”, les choses n’étaient pas du tout ce qu’elles semblaient être.

Quitter Neverland

Après le procès de 2005 qui a pris d’assaut les médias – et qui a finalement abouti à un verdict de non-culpabilité – Jackson est mort en 2009.

Dix ans plus tard, l’émission de HBO “Leaving Neverland” a fortement laissé entendre que Michael Jackson était effectivement coupable de pédophilie. Malheureusement pour la succession des Jackson, le récit qu’elle a peint était assez convaincant pour de nombreux téléspectateurs.

Alors que Michael Jackson avait déclaré au journaliste Martin Bashir en 2003 que les personnes qui s’opposaient à ce que le chanteur partage un lit avec un jeune survivant du cancer étaient “ignorantes”, les allégations de Wade Robson et James Safechuck affirmaient que ses “soirées pyjama” ne se limitaient pas à dormir.

Selon le New York Times, Wade Robson a pris la défense de Jackson en 1993 et en 2005. Il a affirmé que les séjours de nuit étaient inoffensifs. Safechuck a également défendu Jackson en 1993. Cependant, il ne l’a pas défendu en 2005, comme l’a fait Robson.

En 2013, après la mort de Jackson, Robson a poursuivi en justice la succession de la défunte star et a affirmé que le chanteur l’avait agressé pendant sept ans – à partir de l’âge de sept ans. Robson a affirmé que le “lavage de cerveau” était l’une des principales méthodes utilisées par Jackson, ce qui l’a conduit à témoigner initialement en faveur de la défunte star.

L’affaire Robson a ensuite été rejetée pour avoir été déposée trop tard. En 2014, Safechuck a intenté son propre procès. Il a affirmé que Jackson l’avait agressé “des centaines” de fois entre 1988 et 1992, à partir du moment où Safechuck avait 10 ans.

Il a affirmé que Jackson avait embrassé ses parties génitales et récompensé le garçon avec des bijoux pour avoir accompli divers actes sexuels. Son affaire a également été rejetée.

Dans l’intervalle, les deux hommes ont décidé de prendre les choses en main – et de relancer l’affaire à la télévision. Dans leur film sur HBO, Robson et Safechuck allèguent tous deux un long processus de préparation par Jackson, qui a impliqué des lettres d’adoration, des récompenses financières et des manipulations psychologiques.

Le documentaire de quatre heures a été présenté en première au festival du film de Sundance – avec des prestataires de soins de santé disponibles à proximité pour toute personne perturbée par le contenu du film. Pendant ce temps, la succession des Jackson a condamné le documentaire.

“Encore une autre production de mauvais goût dans une tentative scandaleuse et pathétique d’exploiter et de tirer profit de Michael Jackson”, peut-on lire dans la déclaration de la famille Jackson.

“Nous sommes furieux que les médias, qui sans une once de preuve ou une seule pièce à conviction physique, aient choisi de croire la parole de deux menteurs avoués plutôt que celle de centaines de familles et d’amis dans le monde entier qui ont passé du temps avec Michael, dont beaucoup au Pays Imaginaire, et ont fait l’expérience de sa gentillesse légendaire et de sa générosité mondiale.”

Macaulay Culkin est l’une des nombreuses personnes mentionnées dans cette déclaration. Il a défendu Jackson tout au long de la vie du chanteur, et soutient encore aujourd’hui que Jackson était innocent depuis le début.

En fin de compte, avec des procès qui ont été soit réglés à l’amiable, soit complétés par des accusations de non-culpabilité, la question restera éternellement contestée, débattue et voracement discutée parmi les générations à venir.

Certaines personnes pensent que Jackson était un prédateur mentalement instable, disposant d’innombrables ressources pour gérer les allégations de maltraitance d’enfants dans sa maison.

D’autres pensent que Jackson était victime d’un complot, de mensonges et de diffamation pour diverses raisons, l’argent étant peut-être le plus souvent cité.

En fin de compte, il est probable que c’est la fin sur ce front. Michael Jackson est mort. Sa maison a été vendue, tandis qu’une tentative de vente aux enchères de 2 000 de ses objets personnels en 2009 est arrivée et repartie. La cinquantaine de spectacles prévus à Londres la même année n’a jamais eu lieu.

Seul un documentaire de tournée intitulé This Is It a permis d’apaiser les milliers de fans au cœur brisé à qui il manquait leur superstar préférée.

Le Ranch Neverland aujourd’hui

Selon Rolling Stone, Julien’s Auctions prévoyait de vendre 2 000 articles de souvenirs de Jackson au plus offrant le 22 avril 2009.

À quelques mois de sa mort, le chanteur a réussi à annuler l’événement en poursuivant la maison de ventes aux enchères, qui lui a rapidement rendu ses biens en échange de l’abandon des poursuites.

Parmi ces objets figuraient ses célèbres gants, diverses vestes, des portraits, les portes de Neverland lui-même, et bien d’autres encore. Ils avaient été réclamés à l’origine en 2005, après que les difficultés financières de Jackson l’aient laissé endetté de plusieurs millions de dollars. La tournée de Londres devait essentiellement être une réponse à cela.

Lorsqu’il n’a pas pu payer ses dettes sur la succession, il a perdu tous ses biens à l’intérieur. Seule sa participation dans Sony/ATV Music publishing et son catalogue Beatles lui a permis de se maintenir à flot.

Quant au ranch Neverland, il n’est revenu sur le marché qu’en août 2019. Coté à 31 millions de dollars, il était auparavant disponible pour 100 millions de dollars en 2015, et 67 millions de dollars en 2017. Il a été rebaptisé Sycamore Valley Ranch lors de la première tentative de revente de la propriété.

Au final, le ranch Neverland reste l’un des terrains les plus célèbres au monde. Outre les manèges du parc d’attractions, le décor influencé par Peter Pan et les équipements extravagants, il abritait l’un des artistes les plus célèbres et les plus scrutés que le monde ait jamais connu.

Lire aussi : Les producteurs des Simpson suppriment l’épisode avec Michael Jackson

Source : All That’s Interesting – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *