Les fonds marins s’affaissent sous le poids des océans

fonds marins

Une étude récente montre que les fonds marins subissent une pression du poids des océans dont la conséquence est un enfoncement. Cette théorie remettrait en cause les mesures relatives à la montée du niveau de la mer !

Cette découverte pourrait remettre en question les connaissances acquises concernant la hausse du niveau des océans. Ceux-ci écraseraient littéralement les fonds océaniques par leur masse, selon des chercheurs des universités de Tasmanie (Australie) et de Delft (Pays-Bas) expliquant leur théorie dans une publication de la revue Geophysical Research Letters du 23 décembre 2017.

Les scientifiques estiment que cet affaissement des fonds marins est variable selon les endroits, allant de deux millimètres à deux centimètres. Si les valeurs évoquées sont infimes au premier abord, il s’agit tout de même de considérer le fait que ce sont les océans de la planète dans leur ensemble qui font pression sur les fonds marins. Selon l’étude, l’affaissement du plancher océanique résulte directement de l’augmentation de la masse globale d’eau sur Terre, causé par l’augmentation de son volume.

« Vous mettez un instrument au fond de la mer et vous voyez à quel point le niveau de la mer change par rapport au fond » a déclaré Thomas Frederikse un des auteurs de l’étude, des propos rapportés par le Daily mail.

Si la fonte des glaces semble être le coupable idéal, les chercheurs avancent d’autres raisons comme le réaménagement du stockage de l’eau avec des réservoirs et lacs artificiels, entre autres. Le fait est que les calculs en vigueur depuis 1993 relatifs à l’augmentation du volume de l’eau sont désormais considérés comme étant faux, car ceux-ci ne prennent pas en compte les données de l’affaissement des fonds marins. Les chercheurs parlent d’une sous-estimation de 8 %, ce qui est loin d’être négligeable.

Les scientifiques pensent qu’à l’avenir, cette situation poursuivra son intensification en même temps que celle du réchauffement climatique, évoquant une « déformation élastique » du plancher océanique causé par « une fonte des calottes glaciaires plus forte ».

Sources : SciencePostThe Daily MailMashable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *