La fracturation hydraulique provoque des tremblements de terre

Depuis le boom de la fracturation hydraulique dans l’Oklahoma en 2009, la fréquence des tremblements de terre atteint deux par jour – et c’est en hausse.

À mesure que l’activité de l’industrie augmente, les habitants disent que les tremblements de terre augmente en force et fréquence.

Les derniers chiffres disent qu’il y a eu près de 2 100 séismes de magnitude 1,5 ou plus en 2015, ce qui fait une moyenne de cinq par jour cette année.

Le dernier tremblement de terre est arrivé samedi à 11h40 heure locale à une trentaine de kilomètres au sud de Ponca City, Oklahoma, quand une secousse de magnitude 3,5 a perturbé les résidents, mais aucun blessé n’a été signalé.

Le lien entre l’activité industrielle et les tremblements de terre dans l’État américain semble une évidence, mais la conclusion a le soutien scientifique.

La fracturation hydraulique implique d’énormes quantités d’eau mélangée avec du sable et des produits chimiques à grande profondeur pour briser les dépôts de schiste et extraire le gaz et l’huile des pores de la roche. Cet automne, la RSPB a averti qu’au moins neuf de ses réserves d’oiseaux à travers le pays étaient en danger à cause des industries qui se bousculent pour libérer l’énergie du sous-sol profond à travers le Royaume-Uni.

Les nouvelles d’un lien scientifique entre le dépistage et l’activité sismique accrue devrait stimuler les militants contre les sites de fracturation hydraulique qui sont prévus au Royaume-Uni, et ils affirment que c’est dangereux, et ne veulent pas voir de grandes étendues de terre dans le nord du pays pour le processus controversé.

dégâts-tremblement-fracturation-hydraulique

Sandra et Gary Ladra montrent l’emplacement de leur cheminée à Prague, Oklahoma, avant le séisme

De grandes parties de Rochdale ont été identifiées comme des sites potentiels de fracturation hydraulique par British Geological Survey, mais il y a une opposition féroce entre les résidents et les politiciens locaux.

Pendant ce temps, Lancashire County Council a dû prolonger une période de consultation publique pour deux demandes de développement de la fracturation hydraulique dans la région où il n’y a pas de résidents.

Une croyance largement répandue dit que les énormes quantités d’eaux usées utilisées pour la fracturation provoquent des tremblements de terre, y compris un tremblement de magnitude 5.6 en novembre 2011, qui a endommagé plusieurs maisons et l’U.S. Route 62.

Une étude conjointe de l’université d’Oklahoma, l’université de Columbia et de l’US Geological Survey a lié la pratique avec le tremblement de terre de 2011 – et les propriétaires touchés vont maintenant tenter des poursuites judiciaires.

Sandra Ladra, résidente de l’Oklahoma a revendiqué que l’industrie était la cause du tremblement de terre de magnitude 5.6 – le plus important jamais enregistré dans ces lieux – qui a frappé Prague en 2011 et l’a blessé.

site-fracturation

Un site de fracturation hydraulique dans l’Oklahoma

Dans une réclamation de 75.000 dollars contre Spess Oil Co, de Cleveland, New Dominion LLC basé à Tulsa en Oklahoma, et 25 autres parties anonymes, elle allègue que la force de la secousse a détruit sa cheminée et envoyé des roches qu’elle a reçu sur ses jambes.

L’avocat Scott E. Poynter, qui la représente, a déclaré : “L’Oklahoma ne devrait pas avoir plus de tremblements de terre qu’ailleurs sur la planète, mais c’est un fait. Quand vous observez la science actuelle et les données, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous dire, “c’est à cause de la fracturation hydraulique”. C’est juste évident”.

Les sociétés concernées contestent qu’elles sont responsables.

Steve Spess, un gestionnaire de Spess Oil, a déclaré dans un communiqué que son entreprise “injecte de l’eau à basse pression” et ne croit pas que ce soit “l’origine des tremblements de terre”.

L’affaire pourrait créer un précédent pour d’autres poursuites judiciaires si elle enregistre pour la première fois que l’industrie peut être à l’origine des tremblements de terre, comme les militants contre elle l’ont souvent prétendu.

D’autres s’alignent déjà pour apporter plus de revendications après avoir vu le résultat, y compris Oklahoma Chapter.

oklahoma-fracturation-danger

Des dommages causés par un tremblement de terre en Oklahoma

Barbara Vanhanken, présidente d’Oklahoma Chapter a déclaré : «Je suis en colère et offensée que l’industrie du pétrole et du gaz a été si lente pour protéger l’Oklahoma et ses citoyens face à cette crise de tremblement de terre. Arrêter cette crise est essentiel pour la santé et le bien-être de tous les habitants de l’Oklahoma. Ignorer le coût humain payé pour les problèmes du tremblement de terre liés à des opérations de pétrole et de gaz dans l’Oklahoma est impitoyable. Cela renforce le concept que les profits comptent plus que les gens”.

Il y a aussi de nombreux géologues qui ont rejeté les allégations comme quoi la pression causée par la fracturation est suffisamment importante pour déclencher un tremblement de terre.

En mai il est apparu qu’il y avait des preuves qu’un produit chimique utilisé dans la fracturation avait fait son chemin jusque dans les réserves d’eau potable locales dans le comté de Bradford en Pennsylvanie, USA.

Source : Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *