L’anomalie magnétique géante de Koursk et ses étranges propriétés – Le troisième pôle magnétique de la Terre


On trouve des anomalies sur Terre partout. En Russie, il existe un endroit appelé l’anomalie magnétique de Koursk. Si pour une raison quelconque vous décidez de visiter ce site, soyez prudent car vous pouvez facilement vous y perdre.

Koursk

Dans les environs de l’anomalie magnétique de Koursk, vous remarquerez que votre boussole fonctionne mal et qu’elle peut confondre le sud avec l’est et le nord avec l’ouest.

L’anomalie magnétique de Koursk (KMA) est reconnue comme la plus grande anomalie magnétique au monde, et ses propriétés étranges ont déconcerté les scientifiques pendant des années.

Une anomalie magnétique est la variation de l’amplitude du champ magnétique terrestre résultant des variations de la chimie ou du magnétisme des roches. Cela signifie qu’il y a une quantité exceptionnellement énorme de métal dans la croûte terrestre, ce qui peut à son tour neutraliser le reste du champ magnétique massif de la Terre !

Koursk

L’anomalie de Koursk.

Située entre les régions de Koursk, Belgorod et Oryol au sud-ouest de la Russie et près de la frontière ukrainienne, l’anomalie de Koursk a été découverte en 1773 par l’astronome russe Pyotr Inokhodtsev, mais ce n’est qu’en 1874 que les scientifiques ont procédé au premier levé géomagnétique de la Russie européenne. Personne ne pouvait vraiment comprendre la nature de l’anomalie à l’époque.

En 1883, N. D. Pilchikov, professeur assistant à l’Université de Kharkiv, révèle enfin la vérité sur l’anomalie de Koursk.

Après avoir effectué des dizaines d’observations, il a pu attribuer l’anomalie à la présence de minerai de fer.

Intensité magnétique à partir de données satellitaires. L’anomalie de Koursk est l’anomalie de haute intensité (rouge) dans le nord tandis que l’anomalie de Bangui est celle de l’Afrique centrale.
Modèle de la magnétisation de la croûte terrestre, basé sur les mesures du champ magnétique effectuées par les satellites Magsat, OGO-2, OGO-4 et OGO-6 de la NASA. Ce modèle a également été conçu pour être cohérent avec d’autres informations sur les propriétés magnétiques de la croûte terrestre, comme le contraste des propriétés magnétiques entre la croûte océanique et continentale. Des informations sur l’épaisseur et la température de la croûte ignée sont également incluses dans ce modèle. Les couleurs chaudes (rouges) indiquent les magnétisations les plus fortes tandis que les couleurs froides (bleues) les plus faibles. Crédit : NASA

L’anomalie de Koursk est un site énorme ! C’est plus grand que des pays comme la Grèce, la Corée du Nord, la Bulgarie ou Cuba. Les scientifiques ont découvert que l’anomalie de Koursk contribue avec plus de 30 milliards de tonnes de minerai de fer réparties sur près de 130 000 kilomètres carrés. Les chercheurs estiment qu’il représente jusqu’à environ 50 % de toutes les réserves de minerai de fer de la Terre !

Les sociétés minières extraient régulièrement de grandes quantités de métaux précieux de cette fosse géante.

En raison de ses propriétés extraordinaires, ce phénomène géologique unique a reçu le surnom de “troisième pôle magnétique de la Terre”.

Lire aussi : L’anomalie de l’Atlantique Sud affaiblit dramatiquement le champ magnétique terrestre

Sources : MessageToEagle – Traduit par Anguille sous rocheUnited States Naval Academy, Russia Beyond, Apex Magnets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *