Les oiseaux ont un “sixième sens” et peuvent sentir le champ magnétique de la Terre


Les oiseaux ont une capacité extraordinaire à détecter le champ magnétique terrestre. Cela les aide à rentrer chez eux à partir d’endroits inconnus et à migrer, traversant des continents entiers.

Cette capacité est appelée par les scientifiques “magnétoréception” et peut être décrite comme un “sixième sens” que les oiseaux utilisent dans leur vie quotidienne.

La façon dont les oiseaux peuvent voir les champs magnétiques est depuis longtemps un casse-tête dans le domaine de la science, mais les scientifiques pensent maintenant avoir une réponse.

Des chercheurs de l’Université de Lund en Suède ont identifié une protéine dans l’œil de l’oiseau appelée Cry4. Sans cette protéine, les oiseaux ne pourraient probablement pas s’orienter en utilisant le champ magnétique terrestre.

Cry4 fait partie d’une classe de protéines appelées cryptochromes, dont on sait qu’elles sont impliquées dans les rythmes circadiens, ou cycles biologiques du sommeil.

Selon Atticus Pinzon-Rodriguez, doctorant et auteur principal de l’étude publiée dans Journal of the Royal Society Interface, les interactions quantiques de la protéine pourraient aider les oiseaux à détecter le champ magnétique.

Une boussole mécanique quantique sensible peut être utilisée quelle que soit l’heure de la journée.

Les conclusions de l’équipe Lund ont été appuyées par un autre groupe basé à l’Université Carl von Ossietzky Oldenburg en Allemagne, qui est arrivé à des résultats similaires après avoir étudié la présence de Cry4 chez les merles.

Des études ont montré que ce ne sont pas seulement les oiseaux migrateurs qui naviguent à l’aide d’une boussole magnétique. Même les oiseaux résidents qui ne migrent pas au printemps et à l’automne ont un sens magnétique et naviguent à l’aide de leur boussole magnétique interne.

Fait intéressant, les chercheurs suggèrent également que d’autres animaux, peut-être tous, peuvent avoir des récepteurs magnétiques et peuvent capter les champs magnétiques.

Il reste encore beaucoup de recherches pour cartographier en détail comment les animaux découvrent et utilisent le champ magnétique terrestre. Ce qui est clair, c’est qu’il s’agit de réactions chimiques qui interagissent avec les champs magnétiques. Selon Atticus Pinzón-Rodríguez, ces connaissances peuvent être utiles pour le développement de nouveaux systèmes de navigation.

Source : MessageToEagle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *