Les tremblements de terre peuvent déclencher des lumières dans le ciel

Pendant des siècles, les gens ont prétendu voir des lumières mystérieuses dans le ciel lorsqu’un tremblement de terre avait lieu.

La plupart des histoires étaient considérées comme des mythes jusqu’au milieu du XXe siècle, lorsque les preuves photographiques ont amené les scientifiques à reconnaître qu’elles pouvaient être réelles. Cela a donné lieu à une avalanche de théories sur leur cause jusqu’en 2014, date à laquelle une équipe de recherche est parvenue à une conclusion prometteuse.

Le crédule et le sceptique

Le 7 septembre 2017, un tremblement de terre d’une magnitude de 8,1 a frappé les côtes mexicaines, ce qui en fait le plus grand tremblement de terre du pays depuis un siècle. Au milieu des nouvelles tragiques de la mort et de la destruction, il y avait un autre type d’histoire qui faisait le tour du monde : “Les Mexicains rapportent des lumières clignotantes bizarres dans le ciel pendant le tremblement de terre, beaucoup croient aux OVNIs ou à l’APOCALYPSE,” s’est exclamé le Mirror. “De mystérieuses lumières bleues et vertes clignotent dans le ciel alors que le tremblement de terre au Mexique envoie les chasseurs d’OVNI dans une frénésie”, a annoncé le Sun. Des vidéos avaient fait surface montrant des lumières étranges illuminant le ciel nuageux au-dessus de Mexico. Que pourraient-elles être ?

Les gens de toute la ville ont filmé ce phénomène mystérieux.

Lumières sismiques à Mexico

Des lumières allant des éruptions blanches aux nuages de couleur arc-en-ciel ont été signalées avant, pendant et après des tremblements de terre pendant des centaines d’années. Malgré cela, la plupart des scientifiques se sont montrés sceptiques : Un article de 1888 reconnaissait les rapports d’une “apparence lumineuse” dans le ciel près du moment d’un tremblement de terre mais notait : “Je mentionne ces choses, mais je ne pense pas qu’elles étaient liées de quelque façon que ce soit au séisme.” Une étude de 1913 conclut : “Au stade actuel de nos observations, il n’est ni scientifique ni rationnel d’affirmer ou de nier l’existence de phénomènes sismiques lumineux.”

Une théorie éclate

Mais lorsqu’on a vu des lumières au-dessus d’un tremblement de terre de 1965 à Nagano, au Japon, les gens avaient des caméras. Finalement, les scientifiques ont commencé à reconnaître le phénomène et à chercher les raisons possibles de son apparition. La plupart soupçonnaient que c’était dû à la formation d’un champ électrique dû au mouvement des roches, mais cela a été difficile à prouver en laboratoire.

En 2014, cependant, la science a obtenu son pari le plus sûr à ce jour. Une équipe de chercheurs dirigée par Robert Thériault a analysé les circonstances de 65 séismes supposés produire de la lumière remontant au 17e siècle pour voir ce qu’ils avaient en commun. Selon leurs recherches, il y a une raison pour laquelle les lumières sont si rares : alors que 95 % de l’activité sismique a lieu à la frontière entre les plaques tectoniques, 85 % des lumières sismiques ont été rapportées lors de tremblements de terre qui ont eu lieu lorsqu’une seule plaque tectonique se fend dans ce que l’on appelle un rift continental. Ce type de séisme ne se produit que 5 % du temps.

Alors, que se passe-t-il ? Les tremblements de terre commencent par une augmentation de la tension dans les profondeurs de la croûte terrestre – le tremblement de terre ne se produit que lorsque cette tension est libérée. Mais avant que cela ne se produise, selon des expériences en laboratoire, le stress rompt les liaisons entre les paires d’atomes d’oxygène chargés négativement. Ces atomes chargés (ions) sont libérés et s’écoulent à travers les fissures de la roche et remontent vers la surface, où ils s’accumulent. Les chercheurs pensent que ces groupes d’ions de l’oxygène à haute densité donnent une charge électrique aux poches d’air, les transformant en un plasma lumineux. Cela pourrait expliquer non seulement les lumières elles-mêmes, mais aussi la raison pour laquelle on en est témoin avant et pendant un tremblement de terre : Le stress tectonique peut s’accumuler en quelques minutes, heures ou même jours. Si les chercheurs ont raison, ces lumières pourraient être un signe avant-coureur utile d’un tremblement imminent.

Lire aussi : Une anomalie dans l’océan Atlantique pourrait être la première détection d’une plaque tectonique écaillée

Source : Curiosity – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *