L’étang d’eau bouillante continue de croître dans le cratère de Kīlauea, déconcertant les scientifiques


Un étang d’eau bouillante grandit au fond du cratère Halema’uma’u, un grand cratère situé dans la caldeira de Kīlauea sur l’île d’Hawaï, déconcertant pour les scientifiques qui ne savent pas grand chose sur la source de l’eau.

Le gisement mystérieux a été repéré le 31 juillet lorsque les levés géologiques LIDAR ont observé une “petite tache verte dans la zone visible la plus profonde de la nouvelle caldeira du sommet”, a rapporté le US Geological Survey (USGS) à l’époque. Deux petits gisements ont continué de croître et ont fini par fusionner. Les mesures de routine au télémètre laser indiquent que l’étang continue de s’élever à un rythme d’un peu moins d’un mètre par semaine. Les photos prises par l’USGS montrent comment la taille des étangs a augmenté en seulement deux semaines.

“Quelle différence peut faire une quinzaine de jours ! Ces photos montrent la croissance de l’étang d’eau à Halema’uma’u sur une période de deux semaines”, a déclaré l’USGS. “Le 7 août, l’étang principal mesurait environ 15 mètres de large et était séparé de deux étangs plus petits ; le lendemain, le niveau de l’eau avait suffisamment monté pour que les trois étangs soient reliés. Le 23 août, l’étang allongé mesurait environ 35 mètres de large et environ 80 mètres de long et continuait à grandir.”

Ces photos montrent la croissance de l’étang d’eau à Halema’uma’u sur une période de deux semaines.D. Swanson/US Geological Society

La vidéo ci-dessous, capturée par l’USGS le 31 août, montre un gros plan des fumerolles du côté nord de Halema’uma’u et une vue plus large du cratère avec l’étang d’eau à sa base, fumant et ondulant à la surface de l’eau calcaire verte. Les estimations suggèrent que la température de l’eau à la surface est d’environ 70°C.

Les scientifiques travaillent à confirmer son origine car ils ne savent pas d’où vient l’eau bouillante, mais ils croient qu’elle pourrait être liée à l’éruption de l’an dernier. Le Kīlauea a fait éruption pendant plusieurs mois l’été dernier et a engrangé bien des choses, de l’ébullition d’un lac d’eau douce à la production de ses propres nuages d’orage et tornades, en passant par le feu bleu et les nouvelles terres le long des côtes. Après une série d’effondrements, le fond du cratère est maintenant plus bas que le sommet de la nappe phréatique.

(À gauche) Une vue presque verticale sur Halema’uma’u, avec l’étang d’eau au fond, toujours à l’ombre de la lumière du matin. USGS photo par D. Becker, 29-08-2019. (À droite) Vue rapprochée de l’étang d’eau au fond de Halema’uma’u, en regardant vers le nord. D. Becker/US Geological Survey

“Je suppose qu’à moins d’une perturbation quelconque, il continuera de s’infiltrer et finira par s’équilibrer de sorte que la nappe phréatique et le niveau de l’eau dans le cratère soient plus ou moins les mêmes”, a déclaré le géologue Scott Rowland dans un communiqué. L’eau n’a pas été observée dans le cratère depuis au moins 200 ans, mais Rowland ajoute que les légendes hawaïennes mentionnent l’eau trouvée à ses profondeurs.

L’observatoire volcanologique d’Hawaï, l’un des cinq observatoires de l’US Geological Survey, continuera de surveiller les étangs.

Lire aussi : Des milliers de mystérieux tremblements de glace secouent l’Antarctique la nuit

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *