Des microplastiques découverts dans le sel et les plats de grandes marques

microplastiques

En Malaisie, une équipe de chercheurs de l’Université Putra Malaysia a analysé 17 marques différentes de sels de table provenant de 8 pays : l’Australie, la France, l’Iran, le Japon, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, le Portugal, l’Afrique du Sud. Les résultats de leur étude ont été publiés en avril dernier sur le site Nature dans la rubrique « Rapports scientifiques » et ils ne sont pas très positifs.

8 millions de tonnes de déchets plastiques par an qui finissent dans nos assiettes

C’est la quantité de plastiques déversés ou échoués tous les ans dans nos océans. La vie végétale et animale, dans sa chaîne alimentaire, en subit l’impact croissant.

Du plancton aux plus gros poissons, beaucoup d’études montrent que les êtres vivants de la mer, dont nous consommons une partie ensuite, sont intoxiqués aux particules plastiques et à d’autres polluants chimiques (mercure, radioactivité…).

Des millions de tonnes de déchets plastiques polluent nos océans et représentent un vrai désastre pour l’environnement. L’impact de ce phénomène sur notre santé est aussi bien réel. Une équipe de chercheurs malaisiens de l’université Putra Malaysia s’est intéressée à la présence de micro particules de plastique dans le sel de table que nous consommons et a effectué des analyses sur divers échantillons. Les résultats ont été publiés dans la revue Scientific Reports en avril 2017 et ils sont mauvais.

Quels résultats ?

À cause de la présence d’une importante quantité de sédiments blancs dans le sel de lac de Malaisie et notamment de particules de carbonate de calcium, l’échantillon malaisien n’a pas pu faire partie de l’étude.

Parmi les 16 autres échantillons analysés, tous contenaient des microplastiques sauf un de marque française. En revanche, les 5 autres marques de sels français analysées contenaient des microplastiques. Étant donné que les échantillons sont anonymes dans l’étude, impossible de connaître le nom de la bonne marque de sel ! D’après le site Consogloble, ce mystérieux sel se trouverait dans un contenant en verre.

Des microplastiques dans les plats cuisinés et les cosmétiques

D’après les chercheurs de l’université malaisienne et les études qu’ils présentent dans l’introduction de leur étude, une certaine quantité de microplastiques plus ou moins importante serait présente dans les plats industriels ou cuisinés et dans les produits cosmétiques.

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *