Quelqu’un d’autre s’inquiète que 27 tonnes d’explosifs viennent de disparaître d’un train quelque part entre le Wyoming et la Californie ?


Que quelqu’un appelle le premier ministre des transports, Pete Buttigieg, et lui fasse savoir que le réseau ferroviaire américain est en train de perdre littéralement des tonnes métriques de matériaux extrêmement dangereux :

Quelque 60 000 livres de nitrate d’ammonium, un produit chimique utilisé à la fois comme engrais et comme composant d’explosifs, ont disparu alors qu’elles étaient transportées par voie ferrée du Wyoming à la Californie le mois dernier, ce qui a donné lieu à quatre enquêtes distinctes.

Un wagon chargé de 30 tonnes de ce produit chimique a quitté Cheyenne, dans le Wyoming, le 12 avril. Le wagon a été retrouvé vide à son arrivée, deux semaines plus tard, à une halte ferroviaire dans le désert de Mojave, selon un bref rapport d’incident établi par l’entreprise d’explosifs qui avait effectué le transport.

Euh, okay. Juste comme ça, 60 000 livres de produits chimiques explosifs disparaissent.

Pour enfoncer le clou, il faut savoir que le nitrate d’ammonium a été utilisé par les terroristes Le nitrate d’ammonium a été utilisé de la manière la plus célèbre par les terroristes Timothy McVeigh et Terry Nichols pour perpétrer l’attentat à la bombe d’Oklahoma City en 1995.

Cette bombe a été fabriquée avec moins de 5 000 livres de nitrate d’ammonium. Et c’est ce qu’elle a fait dans le bâtiment fédéral Alfred P. Murrah :

Il est donc alarmant de constater qu’il manque 12 fois plus de NH4NO3.

La société Dyno Nobel, quant à elle, pense avoir compris ce qui s’est passé :

« Le wagon était scellé lorsqu’il a quitté l’usine de Cheyenne et les scellés étaient toujours intacts lorsqu’il est arrivé à Saltdale. L’évaluation initiale est qu’une fuite par la porte inférieure du wagon s’est peut-être développée pendant le transport », a déclaré la société par l’intermédiaire d’un porte-parole.

Une enquête de l’Administration fédérale des chemins de fer indique que « l’une des portes des wagons-trémies n’a pas été correctement fermée ». Quoi qu’il en soit, il faut trouver une solution. Nous avons besoin d’une grande équipe d’enquêteurs parcourant toute la longueur de cette voie ferrée pour confirmer si c’est vrai ou non. Et tout ce nitrate doit être comptabilisé. Ne laissez pas une douzaine de kilos s’échapper.

Lire aussi : Un minuscule objet radioactif est porté disparu en Australie, ce qui déclenche des recherches urgentes

Source : Not The Bee – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *