Absher : L’application controversée permettant aux hommes saoudiens de suivre les femmes et de les empêcher de quitter le pays

Les géants de la technologie Google et Apple ont essuyé des critiques après avoir hébergé une application pour smartphone controversée qui permet aux hommes saoudiens de surveiller comment et où les femmes voyagent, et de les empêcher de quitter le pays sans permission.

Développée par le gouvernement saoudien, l’application Absher existe depuis un certain temps, mais elle n’a commencé à faire parler d’elle dans les médias occidentaux seulement après une parution dans ThisIsInsider, qui a souligné l’une de ses caractéristiques les plus controversées – permettre aux “gardiens” masculins de suivre et restreindre les mouvements des femmes via leur smartphone. En Arabie saoudite, les femmes sont placées sous l’autorité d’un tuteur masculin quel que soit leur âge. Les femmes doivent demander la permission de leurs tuteurs pour se marier, ouvrir des comptes bancaires et voyager à certains endroits, et grâce à Absher, il est plus facile que jamais de suivre et de restreindre les options de voyage des femmes.

Grâce à l’application, les tuteurs peuvent enregistrer les femmes dépendantes, accorder et annuler les privilèges de voyage, ainsi que mettre certaines destinations sur liste noire en quelques clics sur l’écran tactile. Chaque fois qu’une femme à charge s’écarte de son profil de voyage ou tente de franchir la frontière par un bureau de douane, le tuteur reçoit une alerte via Absher, lui permettant de prendre les mesures appropriées avant qu’elle ne quitte illégalement le pays. Avant que les applications ne fassent partie de notre quotidien, les femmes saoudiennes devaient présenter un formulaire jaune signé lorsqu’elles voyageaient à l’étranger sans être accompagnées de leur tuteur, ce qui était plus facile à falsifier, mais comme Absher travaille en temps réel, c’est beaucoup plus difficile de se déplacer. En fait, le service public est considéré comme l’une des principales raisons pour lesquelles les femmes sont prises en train de tenter de quitter le pays.

Pour être juste, Absher a quelques caractéristiques vraiment utiles, comme permettre aux utilisateurs de payer facilement des amendes en ligne, mais son mode de suivi a été critiqué comme un outil pour limiter les libertés des femmes. Maintenant, Google et Apple font face à des réactions défavorables pour l’hébergement du service sur leurs boutiques d’applications.

Absher

“Nous demandons à ces entreprises d’évaluer le risque de violations des droits humains et d’atténuer les dommages que ces applications peuvent causer aux femmes”, a déclaré Dana Ahmed, chercheuse en Arabie saoudite pour Amnesty International, à ThisIsInsider. “C’est un autre exemple de la façon dont le gouvernement saoudien a produit des outils pour limiter les libertés des femmes. Le fait de traquer les femmes de cette manière limite leurs déplacements et met une fois de plus en évidence le système inquiétant de discrimination dans le cadre des lois sur la tutelle.”

“Il y a une tragédie certaine dans les plateformes les plus technologiquement progressives du monde, Apple et Google, facilitant la misogynie la plus archaïque. Quelle ironie. En Occident, ces technologies sont utilisées pour améliorer les conditions de vie et en Arabie saoudite, elles sont utilisées pour faire respecter l’apartheid entre les sexes”, a ajouté Yasmine Mohammed, ex-militante musulmane.

Absher

L’Apple Store n’offre pas de données sur le nombre de téléchargements d’une application, mais sur Google Play, Absher a été téléchargé plus d’un million de fois et a obtenu une note de 4,6 sur 5. Google et Apple ont refusé de commenter la situation d’Absher jusqu’à présent.

Lire aussi : Un homme est arrêté en Arabie saoudite pour avoir pris un petit-déjeuner avec une femme

Source : Oddity Central – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *