Historique : SpaceX a réussi à récupérer les trois boosters du Falcon Heavy


SpaceX a réussi un sacré exploit lors de la mission Arabsat-6A : récupérer les trois propulseurs du lanceur lourd Falcon Heavy. Deux d’entre eux ont atterri sur terre, tandis que le troisième a été récupéré en mer.

spacex-récupération-boosters

C’est un carton plein pour SpaceX. Pour le tout premier vol commercial du lanceur lourd Falcon Heavy, l’entreprise a non seulement réussi la mission de base — à savoir placer en orbite un satellite de télécommunications, Arabsat-6A –, mais elle a aussi assuré le spectacle et démontré de nouveau son savoir-faire technique en procédant au retour contrôlé de tous les boosters de la fusée.

Triple récupération réussie

À dire vrai, SpaceX a fait encore mieux que lors du vol de démonstration, début 2018. En effet, l’entreprise a non seulement récupéré de façon synchronisée les deux propulseurs latéraux, en les faisant atterrir sur deux zones aménagées de la base de lancement de Cap Canaveral, mais en plus elle est parvenue à faire poser la partie centrale sur une plateforme mobile déployée dans l’Atlantique.

spacex-récupération-boosters

Les boosters latéraux, à Cap Canaveral. // Source : SpaceX

spacex-récupération-boosters

L’étage central, arrivé sur la barge. // Source : SpaceX

La fois précédente, cet étage avait manqué de peu son point d’arrivée et avait été perdu dans l’océan.

Cette triple récupération est donc historique, pour SpaceX mais aussi dans l’histoire de la conquête spatiale. Elle illustre le degré d’excellence auquel est parvenu le groupe fondé par Elon Musk en 2002. L’entrepreneur a beau dire que ce type d’opération — le retour de fusée et leur réemploi — devient normal, cela reste spectaculaire à observer. Surtout lorsque ce ballet aérien compte trois « danseurs ».

Le retour des propulseurs du Falcon Heavy s’est déroulé en deux temps. Il y a d’abord eu la récupération des deux boosters latéraux, huit minutes après le décollage, parce qu’ils ont été les premiers à avoir été libérés, une fois leur carburant consommé. Puis, deux minutes après, c’est au tour de la partie centrale d’avoir été récupérée. Quant au satellite, il a été déployé près de 35 minutes avec le décollage.

Lire aussi : La capsule Crew Dragon de SpaceX revient avec succès sur Terre, clôturant une mission historique

Source : Numerama par Julien Lausson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *