Le DARPA parvient à contrôler des essaims de drones par télépathie

drones par télépathie

Toute technologie suffisamment avancée ne peut être distinguée de la magie.

Il ne faudra pas longtemps avant que les guerres ne soient menées par des robots. Des avions robotisés lancent déjà des bombes sur des civils innocents au nom de la Guerre contre le terrorisme, mais d’ici quelques années, nous pouvons nous attendre à des combats époustouflants entre des machines à tuer bipède géantes dotées de lasers et d’armes à feu. Espérons qu’ils soient diffusés sur autre chose que la télévision à la carte.

Bien que les légions de terminateurs bipèdes entièrement autonomes ne couvriront peut-être pas la surface de la Terre de sitôt, l’utilisation de drones intelligents et semi-autonomes est déjà bien en vigueur. Maintenant, une nouvelle recherche financée par la DARPA (bien sûr) suggère que bientôt, un technicien solitaire pourrait être capable de renverser la vapeur sur le champ de bataille en contrôlant des légions de drones en n’utilisant que son esprit. La question est : où puis-je m’inscrire pour devenir un technicien DARPA ?

La “magie” de cette technologie n’est que le dernier cri en matière d’interface cerveau-ordinateur, un domaine de recherche en plein essor qui cherche à trouver des moyens de contrôler la technologie directement dans nos esprits. La nouvelle recherche de la DARPA utilise une puce implantée dans le cerveau du pilote pour lui permettre de contrôler plusieurs avions virtuels en utilisant seulement son esprit, sans que les intermédiaires que nous appelons les mains ne s’y opposent. Lors de l’événement assurément bizarre du 60e anniversaire de la DARPA dans le Maryland, le directeur du bureau de la technologie biologique de la DARPA, Justin Sanchez, a décrit le système et a dit que la technologie peut même permettre aux pilotes de contrôler différents types d’avions en même temps :

À partir d’aujourd’hui, les signaux du cerveau peuvent être utilisés pour commander et contrôler non plus un seul avion, mais trois types d’avions simultanément. Les signaux de ces avions peuvent être renvoyés directement au cerveau afin que le cerveau de cet utilisateur [ou pilote] puisse également percevoir l’environnement. Il a fallu un certain nombre d’années pour essayer de comprendre cela.

Les pilotes pouvaient à la fois envoyer et recevoir des messages à partir de l’avion virtuel. Jusqu’à présent, le système a fonctionné avec trois aéronefs simultanés et peut envoyer des “signaux sensoriels complets” entre les pilotes et les aéronefs.

Faut-il même dire à quel point cette technologie a l’air complètement folle ? Un seul pilote pilotant plusieurs drones avec son esprit : est-ce que quelqu’un d’autre est aussi terrifié et fasciné que moi à la fois ? Une chose est sûre : si tout cela a déjà été rendu public, il y a certainement des choses vraiment effrayantes qui se passent dans les cercles de recherche classifiés. Une telle technologie pourrait-elle déjà être utilisée ? La DARPA reste plutôt bornée sur le projet, disant que l’expérience a eu lieu “il y a quelques mois”.

Pensez à la façon dont cette technologie sonnerait aux yeux des chercheurs militaires dans les années 1940 : utiliser des pierres concassées implantées dans le cerveau pour contrôler plusieurs hydravions volants. Le présent s’est soudain mis à ressembler beaucoup à l’avenir.

Source : Mysterious Universe – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *