Message d’Arecibo : Les scientifiques défient la prochaine génération de mettre au point un nouveau message pour les extraterrestres


Si vous êtes un extraterrestre très, très loin à l’intérieur de l’amas d’étoiles globulaire M13, vous pourriez un jour recevoir un message radio de la Terre écrit en code binaire.

Le décoder vous donnerait une belle image de style 8 bits de quelques informations humaines de base – y compris la structure de l’ADN, un graphique de notre système solaire et l’image d’un homme (sans sa tête).

44 ans après que le radiotélescope d’Arecibo à Porto Rico ait diffusé ce message, l’équipe d’Arecibo espère inspirer les jeunes enfants et les jeunes adultes à créer un nouveau message d’Arecibo pour la prochaine génération.

“Notre société et notre technologie ont beaucoup changé depuis 1974”, a déclaré Francisco Cordova, directeur de l’Observatoire d’Arecibo, financé par la NSF.

“Alors, si nous assemblions notre message aujourd’hui, qu’est-ce qu’il dirait ? À quoi cela ressemblerait-il ? Qu’est-ce qu’il faudrait apprendre pour être capable de concevoir le bon message mis à jour des Terriens ?”

“Telles sont les questions que nous posons aux jeunes du monde entier à travers le Nouveau Message d’Arecibo”, a-t-il ajouté.

Le processus ne sera pas simple, expliquent les chercheurs ; des équipes de 10 élèves au maximum (de la maternelle au collège) devront décoder des indices et en apprendre davantage sur les sciences spatiales.

Après avoir terminé une série de projets, les lauréats seront annoncés au cours de la semaine de l’Observatoire d’Arecibo en 2019.

L’histoire du message original d’Arecibo est assez étonnante. Le message radio a duré environ trois minutes et comptait exactement 1 679 chiffres binaires (choisis parce qu’il s’agit d’un numéro semi-premier).

Il visait l’amas d’étoiles M13 à 25 000 années-lumière de la Terre. Il faudra donc un peu de temps avant que nous sachions si il est arrivé ou si nous obtenons une réponse.

À l’époque, on avait l’habitude de faire de la publicité pour montrer l’antenne parabolique d’Arecibo de 305 mètres de diamètre, qui était la plus grande et la plus puissante de l’époque.

“C’était un événement strictement symbolique, pour montrer que nous pouvions le faire”, a déclaré Donald Campbell, professeur d’astronomie à l’Université Cornell, qui était associé de recherche à l’Observatoire d’Arecibo à l’époque, comme l’expliquait un article sur un blog publié récemment sur Google Doodle pour commémorer l’événement.

Une équipe de chercheurs de l’Université Cornell, avec l’aide de Carl Sagan lui-même, a mis au point un message pour montrer notre façon de compter (décimales), les nombres atomiques des éléments qui composent l’ADN.

Il explique ensuite les formules des sucres et des bases de l’ADN, ainsi qu’un graphique de la structure de l’hélice de l’ADN, de la population de la Terre à l’époque et de la taille moyenne d’un homme.

Enfin, il montre notre place dans le système solaire, et un graphique du télescope d’Arecibo.

Nous ne savons pas à quoi ressemblera ce nouveau message d’Arecibo, ni même si la réponse gagnante sera un jour envoyée aux étoiles – mais cela semble être un excellent moyen d’enthousiasmer la prochaine génération pour le merveilleux Univers au-delà de notre planète natale.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter le site de l’Observatoire d’Arecibo ici.

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *