Premier accident mortel impliquant une voiture autonome Tesla


Cela devait forcément arriver un jour : un conducteur, Joshua Brown, a trouvé la mort alors qu’il était au volant d’une Tesla Model S, la berline de luxe du fabricant californien de voitures électriques.

L’accident a eu lieu le 7 mai dernier, à Williston, en Floride, à un embranchement d’autoroute alors qu’un poids lourd changeait de direction. La voiture, alors en mode “Autopilot”, s’est encastrée sous le camion. Un mois plus tôt, la victime remerciait le système d’autopilotage de son véhicule pour l’avoir sauvé d’un accident similaire (vidéo ci-dessous).

Enquête en cours

Rendu public jeudi 30 juin, cet accident a provoqué l’ouverture d’une enquête de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l’organisme responsable de la sécurité routière. Celle-ci pourrait déboucher sur un rappel des 25 000 véhicules vendus par Tesla aux Etats-Unis. Enfin probablement un rappel “moderne” puisque les véhicules Tesla reçoivent les mises à jour Over The Air ! Les premiers éléments montrent que la voiture a percuté un poids lourd qui lui avait coupé la route afin de tourner à gauche. En raison d’un “ciel lumineux”, “ni le pilote automatique, ni le conducteur n’ont détecté le flanc blanc de la remorque et les freins n’ont pas été enclenchés”, détaille l’entreprise fondée par Elon Musk.

w_tesla-model-s-2

“Le pilote automatique n’est pas parfait”

Chose certaine, les voitures du groupe Tesla étant très informatisées, les données mémorisées seront analysées en profondeur. Le constructeur a tenu à rappeler que son mode pilote automatique, lancé à la fin de 2015, demeure “toujours en phase de tests”.“Il s’améliore constamment mais il n’est pas parfait. Le conducteur doit aussi toujours rester vigilant, il doit conserver ses mains sur le volant et être prêt à reprendre le contrôle à tout moment”, indique la société.

C’est le premier décès alors que 209 millions de km ont déjà été parcourus avec des Tesla Model S. Aux USA, on constate un décès tous les 151 millions de km parcourus, un chiffre qui est de 96 millions au niveau mondial. Même avec ces bons chiffres, nul doute que ce premier accident mortel va déboucher sur des questionnements autour des fonctionnalités automatiques des Tesla et bien d’autres constructeurs, qui posent déjà un gros souci d’éthique.

Source : Hitek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *