Un état vous espionne ? Microsoft s’engage à vous le dire

Sécurité : Tout comme Facebook, Twitter ou encore Google, Microsoft s’engage à qualifier l’origine des tentatives d’intrusion sur ces services en ligne. Les utilisateurs seront toutefois informés de la nature, mais pas de l’origine précise des attaques.

Microsoft annonce par la voix de Scott Charney qu’il signale désormais aux utilisateurs de son service de mail Outlook.com, son service de stockage de fichier OneDrive quand un état tente de capter ses communications réalisées avec ces services. Jusqu’alors Microsoft avertissait les utilisateurs des tentatives d’intrusion, sans en préciser l’origine.

A noter que Facebook, Twitter récemment, Yahoo et Google suivent la même politique vis à vis des tentatives d’intrusion des agences gouvernementales dans les communications des particuliers et des entreprises.

Si Microsoft communiquera aux utilisateurs l’origine de l’attaque (une attaque « commanditée par un état »), il se fera discret cependant sur le type d’attaque et le nom des Etats à l’oeuvre. « Si vous recevez une de ces notifications cela ne signifie pas nécessairement que votre compte à été compromis, mais cela signifie que nous avons des preuves que votre compte a été ciblé, et qu’il est très important que vous preniez des mesures supplémentaires pour protéger votre compte » précise Scott Charney qui continue : « Vous devriez également vous assurer que votre ordinateur et vos autres appareils n’ont pas de virus ou de malware, et que tout vos logiciels sont à jour ».

Effet Snowden
L’attitude des GAFA sur cette question semble être une conséquence directe des révélations effectuées par Edward Snowden sur les pratiques de la NSA et plus largement des agences gouvernementales concernant l’écoute des communications des utilisateurs de services numériques.

Source : ZDNet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *