Une nouvelle technique transforme les déchets plastiques en carburant propre

Un piratage intelligent pourrait-il transformer une catastrophe environnementale en une nouvelle source de carburant ?

Règlement sur les carburants

Les déchets plastiques étouffent les océans de la Terre et empoisonnent sa faune.

C’est pourquoi les chercheurs de l’Université Purdue sont enthousiasmés par une nouvelle technique chimique qui transforme les déchets plastiques en polymères utiles – ou même en carburant propre.

Technique immortelle

La nouvelle technique fonctionne sur le polypropylène, selon un nouvel article publié dans la revue Sustainable Chemistry and Engineering, qui est utilisé pour fabriquer tout, des jouets aux sacs à collation. La technique utilise de l’eau surchauffée pour transformer le plastique en un carburant de type essence qui pourrait être utilisé afin d’alimenter les véhicules classiques.

“Notre stratégie consiste à créer une force motrice pour le recyclage en transformant les déchets de polyoléfines en une vaste gamme de produits de valeur, y compris des polymères, du naphta (un mélange d’hydrocarbures) ou des carburants propres”, a déclaré Linda Wang, chercheuse à l’Université Purdue et responsable de l’équipe de recherche derrière cette nouvelle technique, dans un communiqué. “Notre technologie de conversion a le potentiel d’augmenter les profits de l’industrie du recyclage et de réduire le stock mondial de déchets plastiques.”

Élimination des déchets

Le polypropylène représente environ 23 % des cinq milliards de tonnes de déchets plastiques jetés dans les décharges et dans l’environnement, selon les nouvelles recherches – ce qui signifie que s’il pouvait être transformé en un produit de valeur, cela créerait une énorme incitation à le récupérer et à le réutiliser.

“L’élimination des déchets plastiques, qu’ils soient recyclés ou jetés, ne signifie pas la fin de l’histoire”, a dit M. Wang. “Ces plastiques se dégradent lentement et libèrent des microplastiques et des produits chimiques toxiques dans le sol et dans l’eau. C’est une catastrophe, car une fois que ces polluants sont dans les océans, ils sont impossibles à récupérer complètement.”

Lire aussi : Des scientifiques mettent au point un combustible liquide qui peut stocker l’énergie solaire jusqu’à 18 ans

Source : Futurism – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *