Edward Snowden avertit que le gouvernement maintient un certain contrôle


Edward Snowden croyait que le gouvernement “avait de nobles intentions”, tout comme les Américains. Cependant, en admettant qu’il était naïf, Snowden discute des échelons supérieurs du gouvernement et de la façon dont ils sont infiltrés par la corruption, en lui donnant la compréhension qui l’a amené à faire ce qu’il a fait ; une dénonciation sur les programmes de surveillance de masse.

Snowden insiste sur le fait important que le citoyen à le droit de connaître et de comprendre les politiques qui nous gouvernent (à savoir la surveillance en particulier) et que ce droit est essentiel à notre fonctionnement démocratique.

Il est important de revenir sur cette notion et poser la question “pourquoi” ? Pourquoi Edward Snowden a dénoncer le programme de surveillance du gouvernement ? Avait-il un intérêt personnel ? Non, il a simplement vu un système fondamentalement défectueux, une extrême mauvaise gouvernance, et a demandé pourquoi les citoyens n’étaient pas au courant ?

Comme Snowden le souligne dans un discours donné, la grande majorité du Congrès ne savait rien sur les programmes entretenus et institués, le Sénat et la Chambre n’étaient pas pleinement informés sur les actions secrètes. Il souligne le manque de volonté politique, après le 11 septembre 2001, pour faire face à des questions difficiles sur ce qui était vrai et faux, à cet égard. Pourquoi le public n’a pas la possibilité de participer au débat sur leur sécurité et leur bien-être ? Pourquoi les hauts fonctionnaires ignorent cela ? Seule une petite poignée des officiels connaissent ces politiques en cours.

La création de programmes de surveillance de masse derrière des portes closes “illustre” une “dynamique institutionnelle” qui est “en train de changer les limites des droits dont nous jouissons en tant que peuple libre dans une société libre”, dit Snowden.

La surveillance de masse est une question cruciale. Elle continue à violer les droits civils et politiques. Snowden, cependant, est sans doute seulement un petit problème sur le dessus du radar de l’échelon. Il peut seulement faire un rapport de ce qu’il savait, il ne sait pas précisément ce qu’il se passait derrière les portes closes de la politique, la plupart des organismes gouvernementaux et juridiques ne savent toujours rien ; ou ne récoltes que les restes.

Le système de gouvernement a essentiellement dégradé notre société. Nos processus démocratiques sont érodés, on ne peut pas connaître les vrais problèmes, sans parler de la politique qui est toujours engagée.

Snowden ne prétend pas avoir toutes les réponses, mais il est en mesure d’aider dans les étapes le long du chemin, en veillant à ce que ses efforts ne soient pas vains et que nous n’oublions pas.

“Nous avons perdu la liberté de s’associer à notre jugement.” Et ce qui en soi, est l’endroit où le réel danger repose.

Source : AnonHQ


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *