L’effet quantique rejeté par Albert Einstein comme une «action fantôme à distance» s’avère bien réel

quantique-effet

Le phénomène d’intrication quantique a dérouté les scientifiques pendant environ 80 années, mais maintenant, le mystère qui l’entoure peut finalement être démêlé.

L’intrication quantique semble enfreindre les lois classiques de la physique en montrant que des paires de particules sub-atomiques peuvent être connectées de manière invisible d’une façon qui transcende le temps et l’espace.

Par conséquent, peu importe à quelle distance elles sont, l’état d’une particule influence l’état de l’autre.

Einstein était vraiment en désaccord avec cela, car pour lui la transmission d’informations entre deux points dans l’espace, plus rapidement que la vitesse de la lumière, est censée être impossible.

En 1964, le scientifique John Stewart Bell a conduit une expérience pour exclure les variables cachées qui pourraient offrir une explication.

Cependant, tous ses essais contenaient encore des “lacunes” qui selon les critiques, pourraient invalider la preuve de l’intrication.

intrication-quantique

L’intrication quantique semble montrer que des particules subatomiques peuvent être connectées de manière invisible

test-quantique-université

Les tests ont eu lieu à l’université de Delft

Aujourd’hui un groupe de scientifiques néerlandais affirment avoir comblé deux des lacunes les plus importantes.

En écrivant dans la revue Nature, l’équipe néerlandaise a empêtré des électrons maintenus dans de minuscules pièges de diamant séparés par 1,3 kilomètres des côtés opposés du campus de l’université de Delft.

Ils auraient été pris au piège d’une façon qu’il n’y avait aucune chance qu’ils communiquent “secrètement”.

À moins d’être observés, il est impossible de dire si leur spin pointe vers le haut ou vers le bas.

C’est seulement quand ils sont observés que la détermination peut être faite, presque de la même manière que jeter une pièce de monnaie et attendre de l’attraper pour savoir si c’est pile ou face.

Le professeur et scientifique Ronald Hanson a déclaré : “Les choses deviennent vraiment intéressantes quand deux électrons deviennent intriqués. Les deux sont alors vers le haut en vers le bas en même temps, mais quand on l’observe il y en aura toujours un vers le bas et l’autre vers le haut. Ils sont parfaitement corrélés, quand vous en observez un, l’autre sera toujours opposé. Cet effet est instantané, même si l’autre électron est dans une fusée à l’autre bout de la galaxie”.

Einstein-théorie-quantique-rejetée

Einstein a rejeté l’intrication quantique comme une «action fantôme à distance»

En faisant des remarques sur les découvertes, le professeur John Morton, expert en nanotechnologie de University College Londres (UCL), a déclaré : “C’est passionnant parce que, malgré l’acceptation réticente par des scientifiques que la physique quantique semble vraiment produire ce qu’Einstein a appelé une “action fantôme à distance”, cela reste profondément non intuitif et produit des questions philosophiques stimulantes”.

“Les démonstrations précédentes de Bell ont montré que les lacunes peuvent être utilisées pour trouver une explication convaincante aux résultats sans devoir accepter l’existence d’une “action fantôme à distance”, tandis que cette nouvelle démonstration par Hanson et ses collaborateurs comble les lacunes dans les tests précédents. Deuxièmement, l’exécution de cette expérience requiert de surmonter les principaux défis pratiques, et son succès représente une étape importante dans la capacité de l’humanité à contrôler la lumière et de la matière au niveau le plus profond et sur de longues distances.”

Le professeur Kai Bang, de University of Birmingham’s School of Physics and Astronomy, a ajouté : “C’est une démonstration brillante sur la façon dont différents phénomènes quantiques apparaissent d’expérience classique, qui sous-tend l’espoir que la technologie quantique ouvrira des capacités sans précédent pour améliorer l’avenir”.

Source : Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *