Les familles des prisonniers qui se sont échappés d’Alcatraz en 1962 disent avoir la preuve que les hommes sont encore en vie

Alcatraz

Trois prisonniers – Clarence Anglin, John Anglin et Frank Morris – ont réussi à s’échapper de la prison de SanFrancisco en 1962, mais ils n’ont jamais été revus.

Les détenus derrières l’évasion audacieuse qui a inspiré le film de Clint Eastwood “L’évadé d’Alcatraz”, sont encore en vie aujourd’hui – et des membres des familles disent en avoir la preuve.

On n’a jamais revu Clarence Anglin, John Anglin et Frank Morris de nouveau après leur évasion mondialement connue de la prison de San Francisco le 11 juin 1962 sur un radeau de fortune.

Il est largement admis qu’ils sont morts pendant l’évasion, mais leurs familles disent qu’ils ont survécu au calvaire et qu’ils sont entrés dans la clandestinité.

prisonniers-Alcatraz

Libre ? Les Prisonniers Frank Lee Morris, Clarence Anglin et John Anglin avant leur évasion et à quoi ils peuvent ressembler quelques décennies plus tard

Si cela est vrai, alors aujourd’hui John et Clarence Anglin seraient âgés de 84 et 83 ans, et Morris aurait 88 ans.

La preuve a été fournie par les neveux des Anglin : David 48 ans et Ken Widner 54 ans, dans un documentaire sur History Channel “Alcatraz : Search for the Truth” (Alcatraz : La recherche de la vérité).

Elle inclut des cartes de Noël signées qui ont été envoyées à la mère des frères et une photographie qu’ils revendiquent comme la preuve qu’ils étaient vivants dans les années 1970.

gardien-frank-prison-alcatraz

Un gardien de prison se met à genoux par le trou dans la cellule de Frank Morris

L’enquêteur Art Roderick, un maréchal des États-Unis à la retraite qui a travaillé sur le cas pendant 20 ans, a travaillé avec la famille.

Il a dit au New York Post : “Ceci est absolument la meilleure avance passible de poursuites judiciaires que nous avons eue”.

“Lorsque vous travaillez sur ces types d’affaires, il y a un sentiment que vous obtenez lorsque les choses commence à tomber et se mettre en place. J’ai ce sentiment maintenant.”

Les trois voleurs de banque ont passé des mois à creuser un tunnel d’évasion avec des cuillères en métal, puis ont réussi à duper les gardes en utilisant de fausses têtes à base de savon, de papier toilette et leurs propres cheveux.

Les fichiers du FBI indiquent qu’ils sont arrivés dans l’eau sur un radeau de sauvetage improvisé fabriqué avec ce qu’ils pouvaient entre 20 heures et 2 heures.

Selon une étude l’année dernière, le trio n’avait qu’une chance très mince de survivre dans les eaux froides de la baie de San Francisco, toutes les chances étaient contre eux.

Une nouvelle étude montre que s’ils avaient quitté les lieux de n’importe quel côté autour de 23h30, il est probable qu’ils seraient morts.

Aucun des hommes n’a été retrouvé après une recherche approfondie sur la baie et leur sort reste un mystère.

Une équipe néerlandaise de scientifiques de l’université de Delft et l’institut de recherche Deltares a tenté d’éclaircir les choses sur ce qui serait arrivé.

Ils ont appliqué des données historiques de la marée de la nuit de l’évasion à un modèle informatique très performant pour simuler le mouvement des corps dans l’eau des baies et rivières.

À l’origine, le programme, nommé 3Di, a été développé pour étudier l’impact de l’élévation du niveau de la mer dans la baie de San Francisco.

fausse-têtes-alcatraz

Fausse tête : la cellule de John Anglin à l’ancienne prison fédérale sur l’île d’Alcatraz

L’équipe a ensuite libéré 50 “bateaux” viruels toutes les 30 minutes entre 20 heures et 4 heures, à partir d’un éventail d’endroits d’évasions possibles.

Fedor Baart, un spécialiste en simulation à Deltares, a expliqué : «Nous avons ajouté un effet de pataugeoire pour les bateaux, étant donné que nous supposons que les prisonniers ont pagayé pour se rapprocher de la terre”.

Il a été trouvé qu’un bateau en caoutchouc “partant d’Alcatraz à 23h30 aurait très probablement atterri juste au nord du pont du Golden Gate”.

Le modèle montre aussi que des débris se trouveraient probablement à Angel Island, exactement là où une des pagaies et quelques affaires personnelles ont été retrouvées.

S’ils sont entrés dans l’eau plus tard, après 1h du matin, la marée aurait été inversée, emportant les évadés sur un parcours différent.

Dr Baart a expliqué qu’ils ont été repoussés dans la baie, et envoyé vers Berkeley et l’embouchure de la rivière Sacramento, ou poussés vers le sud vers Oakland, Treasure Island.

masque-alcatraz-prison

Ruse : Un masque en papier mâché fabriqué en utilisant les cheveux des détenus

Dans les deux cas, ils auraient passé beaucoup de temps dans l’eau et seraient probablement mort d’hypothermie.

Il a ajouté : “Les simulations montrent que si les prisonniers avaient quitté l’île avant 23 heures, ils n’auraient eu absolument aucune chance de survivre. Les courants forts les auraient poussé à la mer. Toutefois, si ils sont partis entre 23 heures et minuit, il y a une bonne chance qu’ils aient atteint Horseshoe Bay au nord de Golden Gate Bridge”.

L’équipe a produit un “scénario catastrophe”, dans lequel les prisonniers ne pagaient pas et un “meilleur scénario possible”, dans lequel ils pagaient vers le nord à une vitesse de 25 cm par seconde.

“Bien sûr, ceci ne prouve pas ce qui est vraiment arrivé, mais les dernières et meilleures informations de modelage hydrauliques indiquent que c’était certainement possible”, a dit Dr Baart.

“Nous soupçonnons aussi que les prisonniers puissent être partis plus tard que ce qui a été supposé, parce qu’une évasion à 22 heures ne correspond pas avec l’endroit où la pagaie a été trouvée.”

Source : Mirror.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *