Un gros météore vient encore d’exploser au-dessus de la Sibérie

On dirait qu’une autre roche spatiale a explosé au-dessus de la Russie. Vers 19 heures, heure locale, le 6 avril, un météore s’est transformé en boule de feu au-dessus de la ville industrielle de Krasnoïarsk en Sibérie, selon The Siberian Times.

gros,météore,Sibérie

Les résidents ont capté l’événement sur des caméras au moment où le météore se répandait dans le ciel – une boule de feu orange avec une queue brillante et un son semblable à celui d’un avion, d’après les témoignages.

Il a explosé haut dans le ciel au-dessus de la région d’Irkoutsk, à l’est de Krasnoïarsk.

Un météore qui explose en plein vol avant de toucher le sol est appelé bolide. On pense que l’air à haute pression devant le météore qui tombe s’infiltre dans les fissures de la roche, ce qui augmente la pression interne et provoque la rupture de la roche.

Les plus grands météores peuvent exploser avec une énorme quantité d’énergie, comme le météore de Tcheliabinsk de 440 kilotonnes en 2013, et l’événement de la Toungouska de plus de 3 mégatonnes en 1908, qui a détruit 2 000 kilomètres carrés de forêts sibériennes.

Et en décembre de l’année dernière, un bolide de 173 kilotonnes a explosé au-dessus de la mer de Béring.

Bien que spectaculaire, le météore de Krasnoïarsk n’était pas d’une telle ampleur – le ministère local a signalé qu’il ne représentait pas une menace pour les personnes ou les infrastructures.

Mais cette partie de la planète a certainement vu sa part de bolides récemment : le 15 mars, un météore inoffensif a explosé au-dessus de Krasnoïarsk avec 0,15 kilotonne d’énergie, selon la carte des bolides de la NASA (qui nous dit aussi que la Russie n’est pas le seul endroit où les météores explosent).

Il s’est brisé en plein vol et a atterri non loin du site de Toungouska.

Les experts ont dit que ce nouveau météore faisait environ un mètre de diamètre, et ne se déplaçait pas aussi vite que le météore de Tcheliabinsk, dont les conséquences ont blessé plus de 1.200 personnes.

Nous n’avons pas encore les statistiques sur le bolide de ce week-end, mais les premières analyses suggèrent qu’il était un peu plus gros que le météore récent de Toungouska.

“Il s’est déplacé à une vitesse supérieure à celle de la nouvelle météorite Toungouska de Evenkia”, a déclaré Viktor Grokhovsky, expert en météorites de l’Université fédérale de l’Oural, au Siberian Times.

“Sa structure devait être assez faible étant donné qu’il s’est divisé en fragments.”

Lire aussi : La NASA a publié des images incroyables de l’explosion de la météorite géante que nous avons tous ratée

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *