Les pédophiles croient qu’ils devraient faire partie de la communauté LGBT

communauté LGBT

Les pédophiles se rebaptisent “MAP” ou “Minor Attracted Persons” (personne(s) attirée(s) par les mineure(s)) dans le but d’être acceptés et inclus dans la communauté LGBT.

Selon le Urban Dictionary, le terme général MAP comprend les nourrissons (infantophiles), les pédophiles (enfants prépubères), les hebephiles (enfants pubères) et les éphébophiles (enfants post-pubères). Certains MAP se désignent également sous le nom de NOMAP ou “Non-Offending Minor Attracted Persons”.

Ces pédophiles cherchent à faire partie de la communauté LGBT+, allant même jusqu’à faire un drapeau “Pride” pour le mois de la fierté gaie.

communauté LGBT

ATTENTION AUX MINEURS : SI VOUS VOYEZ CE DRAPEAU “””PRIDE”””””, OÙ QUE CE SOIT, SOYEZ AVERTI !
Ce drapeau est pour les MAP, ce qui signifie personne(s) attirée(s) par les mineure(s).
C’EST UN DRAPEAU POUR LES PÉDOPHILES.

La “communauté MAP/NOMAP” essaie de toucher le cœur des gens en prétendant que les pédophiles sont des marginalisés incompris, et que tant que leur attirance pour les enfants n’est pas prise en compte (ou dans certains cas, lorsqu’ils obtiennent la permission de l’enfant) ils ne devraient pas être méprisés.

Des sites comme “The Prevention Project” prétendent viser à aider les enfants, en publiant des citations comme celle qui suit, qui rappellent des témoignages de jeunes homosexuels en difficulté, sous des titres comme “tout le monde a besoin de soutien”.

“John” était suicidaire. Il avait été intimidé par des trolls sur les médias sociaux pendant la majeure partie de sa vie parce qu’il était différent. Les intimidateurs étaient principalement des gens qui affirmaient, sur la base de leurs croyances religieuses, que “John” irait en enfer et méritait de mourir. Ils ont décrit comment ils allaient le tuer sur sa page Twitter et les gens ont soutenu leur haine. Désespéré pour obtenir de l’aide, John a cherché un traitement pour sa honte, sa dépression et sa tendance suicidaire. Bien qu’il ait eu peur de partager son amour-propre avec un étranger, il se sentait désespéré car il n’avait aucun désir de faire du mal à qui que ce soit, jamais. Une fois qu’il a parlé de son attirance pour les enfants, son thérapeute lui a dit : “Je ne traite pas les délinquants sexuels.”

De nombreux blogs existent sur Tumblr montrant le soutien aux MAP, affirmant qu’ils devraient faire partie de la communauté LGBT et tentant de créer des “espaces sûrs” pour ces “Minor Attracted Persons”. Le blog “Pedophiles about Pedophilia” présente également de nombreuses histoires de pédophiles “marginalisés” dans de jolies couleurs pastel, affirmant qu’ils ne veulent pas faire de mal et qu’ils veulent juste être aimés comme tout le monde, comme le montrent les titres “Why Pedophilia And Pedophiles Are Not A Risk To Children”, “Growing Up A Pedophile” et “How I came out as an anti-contact pedophile to the woman I love”.

Ce changement de nom semble suivre la tendance libérale de rebaptiser les choses en leur donnant des noms plus “politiquement corrects”, mais la prochaine étape est-elle vraiment la normalisation de la pédophilie ? Ça craint…

Source : The Daily Caller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *