L’effet Streisand dit que la censure de l’information aura probablement des effets contraires


Vous vous souvenez de la fameuse fuite de courriels de Sony en 2014 ? C’est arrivé parce que le gouvernement de Corée du Nord a appris que Sony sortait “The Interview”, une comédie sur le dictateur nord-coréen Kim Jong Un.

censure-effet-streisand

Des pirates informatiques du pays ont divulgué les courriels d’entreprise de Sony et menacé de faire exploser des salles de cinéma qui diffusaient le film. Sony a finalement retiré le film des salles de cinéma, mais l’a sorti en ligne, et de nombreux cinémas indépendants l’ont récupéré et projeté. L’ironie, c’est que le film était nul – il a été passé au crible par le New York Times et a obtenu une note lamentable de 52 % sur Rotten Tomatoes. Mais parce que le film était au centre d’une controverse aussi dramatique, beaucoup plus de personnes ont regardé le film. C’est l’effet Streisand : le phénomène par lequel quelque chose que vous essayez de dissimuler devient encore plus visible qu’il ne l’était au départ.

Des gens, des gens qui ont besoin d’avocats

L’effet porte le nom de la chanteuse et actrice légendaire Barbra Streisand. En 2003, le photographe Kenneth Adelman a pris plus de 12 000 photos aériennes du littoral érodé de la Californie et les a affichées sur un site photographique. D’une manière ou d’une autre, Streisand a découvert que les photos comprenaient une image de son manoir au sommet d’une falaise à Malibu, et l’artiste a intenté un procès. Selon Bloomberg, elle allègue “que la photo a porté atteinte à sa vie privée, violé la loi anti-paparazzi de l’État et tenté de tirer profit de son nom. Elle a demandé des dommages-intérêts de plus de 10 millions de dollars, qu’elle a généreusement offert de donner à des œuvres de charité”.

Avant le procès, la photo n’avait été téléchargée que six fois, dont deux fois par les propres avocats de Streisand. Après que la poursuite ait fait la une des journaux, 420 000 personnes ont visité le site de photos pour voir les images au cours du premier mois seulement. Le procès de Streisand a été rejeté, elle a dû payer les frais juridiques à six chiffres d’Adelman, et la photo de sa succession a maintenant été vue des millions de fois. Oups.

Streisand-maison

L’image de la maison Malibu de Streisand qui a mené à l’appellation de l’effet

Ça se propage comme un feu de forêt

La censure a toujours eu tendance à se retourner contre elle – il suffit de penser à la longue histoire des tentatives visant à interdire les livres controversés, dont beaucoup sont aujourd’hui des classiques. Mais avec l’Internet, ce retour de flamme a encore plus de force derrière lui. L’effet Streisand a enflammé la popularité du piratage sur Internet, répandu des images peu flatteuses de Beyoncé et conduit par inadvertance à un don de 220 000 $ à des œuvres de bienfaisance. En 2014, avant qu’Uber ne devienne un nom connu, les chauffeurs de taxi de plusieurs villes européennes ont protesté contre l’application de covoiturage et ont provoqué une augmentation de 850% du nombre de nouveaux utilisateurs Uber.

Si ce n’est pas déjà évident, censurer se retourne contre nous parce que les gens aiment les fruits défendus. Les gens sont curieux par nature (nous n’avons pas à vous le dire !), et si vous leur dites qu’ils ne peuvent pas faire quelque chose, ils voudront le faire – surtout sur Internet. Comme Andy Greenberg l’a dit dans Forbes : “Un internaute et ses informations sont comme un grizzly et son petit. Si vous vous mettez entre eux, vous risquez d’être déchiqueté.”

Lire aussi : «Tout ce qui limite la liberté d’expression est dangereux» : Ardisson répond à RT France (VIDEO)

Source : Curiosity – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *