Les personnes atteintes de synesthésie du calendrier peuvent littéralement voir le temps


Le plus étrange, c’est que vous en souffrez peut-être un peu vous-même.

À quelle distance se trouve 2050 ? Non, il ne s’agit pas d’un test de mathématiques – nous le pensons littéralement. Pourriez-vous atteindre et toucher l’année 2050, ou bien devriez-vous la parcourir à pied ? Est-il en face de vous, ou au détour d’un virage ? Ou bien tout cela n’est-il que du charabia ?

Pour une personne sur 50, cependant, tout cela est parfaitement logique. C’est parce qu’ils ont un superpouvoir secret, bien que très limité : ils peuvent voir le temps. Vraiment.

Qu’est-ce que la “synesthésie du calendrier” ?

Imaginez que votre calendrier ne soit pas une application sur votre téléphone ou un cadeau de vacances décoratif encore emballé de votre grand-mère, mais qu’il soit en quelque sorte… tout autour de vous. C’est ce qui se passe pour les personnes atteintes de synesthésie calendaire, également connue sous le nom de synesthésie temps-espace : pour elles, le temps n’est pas seulement un mal de tête philosophique – c’est une collection de points dans l’espace ; des régions imbriquées autour du corps ; un énorme hula hoop ; ou tout autre manifestation visuelle étrange et unique.

“Le passé est à ma droite, mais il s’incurve de telle sorte qu’entre 1996 et 2000, il fait demi-tour et revient vers la gauche”, explique l’écrivain et synesthète de l’espace-temps Emma Yeomans dans un article de Buzzfeed, à quelques centimètres derrière votre coude droit – pardon, nous voulons dire 2016.

“Cela signifie que les calendriers sont légèrement étranges, car ils se lisent de gauche à droite”, a-t-elle admis. “Si cela me gênait un peu quand j’étais enfant, je ne remarque plus vraiment cette différence.”

Toutes les personnes atteintes de la maladie ne vivent pas le temps de cette manière, qui ressemble, selon Yeomans, au circuit Rainbow Road de Mario Kart. Pour un synesthète, l’année peut s’étirer en une grande forme de fer à cheval ; pour d’autres, les mois peuvent progresser dans le sens des aiguilles d’une montre le long d’un cerceau ou d’une forme en V, leur corps servant d’ancrage.

Il ne s’agit pas d’une métaphore. “Nous avons constaté que (1) [la participante à l’étude] ML pouvait ‘lire’ les mois de son calendrier – ou alterner les mois – à rebours, contrairement aux témoins ; (2) ses yeux et son index ‘suivaient’ inconsciemment sa lecture ; (3) son calendrier se déplaçait avec son regard et s’inclinait avec sa tête ; (4) après avoir regardé une spirale qui se contractait, son calendrier s’agrandissait”, explique un article de 2016 sur le phénomène. Pendant ce temps, une autre participante – dont le calendrier était ancré sur son corps plutôt que sur sa tête – a rapporté que les souvenirs pouvaient être partiellement “bloqués” si elle détournait son regard du moment où ils se produisaient.

“Décembre était à sa droite et juillet se trouvait à 0,9 mètre devant elle”, écrivent les chercheurs dans un second article. Fait intriguant, lorsqu’“elle tournait la tête vers la droite, la partie gauche de son calendrier devenait ‘floue’ et les souvenirs de février et mars devenaient moins accessibles”.

La synesthésie du calendrier est-elle fréquente ?

Un ou deux pour cent de la population, cela peut sembler peu, mais cela représente plus de 3 millions de synesthètes temps-espace rien qu’aux États-Unis. Bien qu’elle ne soit pas aussi connue que d’autres formes de changement de sens, comme la capacité de “voir la musique” ou de “goûter les mots”, certains rapports suggèrent qu’elle pourrait être plus courante que nous le pensons. Il pourrait même s’agir de l’un des types de synesthésie les plus courants.

Mais pourquoi cette confusion particulière serait-elle si importante ? Si vous avez lu jusqu’ici et que vous vous êtes demandé si vous n’étiez pas un peu synesthète du calendrier depuis le début, vous en avez peut-être déjà trouvé la raison.

“Si j’affiche un chiffre sur un écran d’ordinateur et que je vous demande d’appuyer sur une touche avec votre main gauche s’il est inférieur à cinq, ou avec votre main droite s’il est supérieur à cinq, vous réagirez plus rapidement que si l’orientation est opposée”, a déclaré le professeur Anina Rich, qui dirige le groupe de recherche sur la synesthésie à l’université Macquarie en Australie, à ABC News en 2021.

C’est vrai que vous soyez synesthète ou non, c’est juste un produit de notre environnement. Le fait que les chiffres aillent de gauche à droite est une idée qui nous est enseignée et renforcée pratiquement chaque jour de notre vie, il n’est donc pas surprenant que cette association soit établie dans notre cerveau – une sorte de version super légère de la synesthésie calendaire, si vous voulez.

“Et puis, au fur et à mesure que vous avancez, il peut y avoir des gens qui ont une sorte de sens de l’emplacement de la semaine autour d’eux”, a déclaré Rich. “Et puis vous avez quelqu’un qui dit : ‘Oh oui, je fais ça pendant des semaines, mais je le fais aussi pendant des années et des décennies'”.

Mais cela compte-t-il vraiment ? Et si ce n’est pas le cas, quand commence la synesthésie spatio-temporelle “proprement dite” ?

Quelles sont les causes de la synesthésie calendaire ?

Peut-être que le fait de savoir ce qui se cache derrière le phénomène pourrait fournir des indices – bien qu’il s’agisse d’une question assez importante en soi.

“La plupart des théories de la synesthésie parlent de recâblage ou de connexions supplémentaires dans le cerveau”, ont écrit les professeurs Julia Simner et Jamie Ward du groupe de recherche sur la synesthésie de l’université du Sussex.

“La matière blanche, qui relie différentes régions entre elles, dans le cerveau des personnes atteintes de synesthésie est organisée différemment”, ont-ils expliqué, “et il y a plus de matière grise dans certaines régions du cerveau liées à la perception et à l’attention”.

Par ailleurs, il est prouvé depuis longtemps que chez les personnes atteintes de chromesthésie, ou synesthésie du son à la couleur, le cerveau active les zones généralement utilisées pour traiter la couleur plutôt que le son lorsqu’elles entendent des mots parlés. De toute évidence, des différences physiques spécifiques au niveau neurologique séparent les synesthètes des non-synesthètes.

Mais l’ampleur exacte de ces différences est encore sujette à débat. D’un côté, explique Rich à ABC News, il y a l’école de pensée selon laquelle la synesthésie est le résultat de connexions neuronales que la plupart d’entre nous n’ont tout simplement pas.

“C’est catégorique”, a-t-elle dit. “Cela revient à dire que les synesthètes sont physiquement différents des non-synesthètes.”

Mais d’autres experts adoptent “[une] approche plus dimensionnelle”, plaçant les synesthètes à une extrémité d’un continuum sur lequel nous nous situons tous quelque part. Selon ce modèle, dit Rich, “nous avons tous des connexions entre les sens… mais il se pourrait que les synesthètes aient une co-activation [de ces régions] plus importante” que le reste d’entre nous.

En d’autres termes, selon cette idée, nous sommes peut-être tous techniquement capables de voir mercredi prochain dans la lampe du coin – mais, comme pour tout ce qui se trouve en dehors de notre champ de vision immédiat ou du passé en général, notre cerveau l’écrase et l’ignore constamment au profit d’une vie facile.

Y a-t-il des avantages à avoir une synesthésie du calendrier ?

Voici donc la question à un million de dollars : si vous venez tout juste de réaliser que vous êtes atteint de cette maladie, que devez-vous faire ?

Eh bien, la réponse se trouve peut-être dans le fait que – pour dire les choses crûment – vous venez tout juste de découvrir que vous êtes différent. “Nous parlons souvent de la synesthésie comme d’un don inhabituel”, a déclaré M. Rich à ABC News. “Mais pour la plupart des gens, c’est juste leur façon de percevoir le monde.”

Il est très rare que la synesthésie calendaire pose des problèmes dans la vie quotidienne de ceux qui en font l’expérience, a expliqué Rich – et en fait, elle pourrait bien apporter des avantages dont le reste d’entre nous doit s’entraîner pendant des années pour en profiter. Pensez à la technique de mémoire du “palais mental” de Sherlock Holmes et vous comprendrez pourquoi : des études ont montré que les synesthètes spatio-temporels sont extraordinairement doués pour se souvenir visuellement des heures et des dates et, à un niveau plus banal, ils sont beaucoup moins susceptibles que vous ou moi de prendre accidentellement un double rendez-vous.

“Tous ces avantages sont logiques”, a déclaré Simner à Buzzfeed. “Si vous prenez deux personnes, l’une portant un journal intime et l’autre non, les mêmes avantages de porter un journal intime ont été portés par les personnes qui ont une synesthésie temps-espace.”

En fin de compte, la synesthésie spatio-temporelle est une bizarrerie amusante de la perception – et une qui peut vous donner un avantage dans le jeu administratif – mais pas quelque chose dont vous devez vous inquiéter. Si vous faites partie des millions de personnes qui connaissent ce phénomène, il y a de fortes chances que vous n’ayez jamais su que vous étiez autre chose que normal.

“La grande majorité des personnes atteintes de synesthésie ne se rendent jamais compte que les autres ne vivent pas le monde de cette manière”, confirme Simner. “C’est un défi à la réalité – vous avez votre réalité, j’ai la mienne, et qui aurait pu penser qu’elles seraient différentes ?”

Lire aussi : Les personnes atteintes de cette maladie cérébrale rare ne peuvent pas « compter les moutons » dans leur esprit

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche


1 réponse

  1. François dit :

    Bonjour..

    Je ne dois pas etre le seul on comprends rien a l article cela n a ni queue ni tete

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *