Découverte d’une ancienne ville romaine entière en Angleterre


En plus de la poterie romaine ancienne, des bijoux, des pièces de monnaie rares et des vestiges d’un réseau routier, le site de 18 acres contenait également les restes d’un ancien temple.

Les vestiges d’une ancienne ville romaine ont été découverts près d’une autoroute dans le sud-est de l’Angleterre. Les ouvriers de la construction se préparaient à construire plus d’une centaine de nouvelles maisons lorsqu’ils ont découvert les ruines vieilles de près de 2000 ans.

Selon The Independent, une équipe de 30 archéologues a passé huit mois à fouiller le site. Ils ont trouvé des pièces de monnaie, des poteries et des bijoux rares datant d’aussi loin que l’an 30 avant J.-C., ainsi que les restes d’un ancien temple. La découverte du site de 18 acres de l’autoroute A2 à Newington, dans le Kent, s’est révélée être une victoire “massive” en termes de contextualisation de l’histoire de la région.

“C’est très excitant”, a déclaré Dean Coles, président du Newington History Group. “L’ampleur de ce site, le nombre et la qualité des découvertes, change notre connaissance du développement de Newington.”

Des preuves d’une route de 7 mètres de largeur, de fours à poterie engloutis et de fours en fonte rare ont également été trouvées sur le site. De plus, de nombreux articles coûteux importés d’autres régions indiquaient que ceux qui vivaient ici à l’époque avaient un statut assez élevé.

Les experts ont qualifié cette découverte de l’une des fouilles les plus importantes de l’histoire de la région.

Cette découverte remarquable a été faite au moment où les promoteurs immobiliers se préparaient à construire 124 nouvelles maisons. Dans tous les coins du monde, il semble que la construction de nouveaux immeubles d’habitation révèle souvent des vestiges et des artefacts historiques inattendus.

“Nous avions déjà des preuves d’un cimetière romain et de l’occupation romaine dans les environs immédiats et cette excavation montre qu’il y avait un site de fabrication florissant au cœur de notre village”, a dit M. Coles.

L’objectif actuel est d’analyser les résultats mis au jour et de rassembler toutes les données pertinentes dans un rapport scientifique complet. Une fois cela fait, les experts couvriront le site d’excavation pour que le projet d’habitation puisse se poursuivre comme prévu. Pour l’instant, cependant, l’accent est mis sur les preuves étonnantes qui ont été trouvées.

“Le temple et la route principale sont des découvertes massives”, a dit Dean Coles. “Cela prouve que l’A2 n’était pas la seule voie romaine du village. En tant que groupe, nous tenons à tracer l’itinéraire et la destination de cette nouvelle ‘autoroute’ qui pourrait être liée à un autre temple creusé il y a 50 ans à la périphérie de Newington et à un village déterré en 1882.”

En plus de la poterie, des bijoux et d’une route de 7 mètres de large, des vestiges d’un temple ancien ont été mis au jour. Certains des éléments du site de 18 acres datent d’aussi loin que 30 ans avant Jésus-Christ.

Les Romains ayant pris le pouvoir et occupé la Grande-Bretagne pendant près de 400 ans après l’invasion en 43 après J.-C., il n’est pas surprenant que des vestiges de leur époque soient encore dispersés sur l’île. Une partie importante du mur d’Hadrien, par exemple, d’une longueur de 117 kilomètres, est toujours un vestige de la Rome antique.

Néanmoins, cette nouvelle découverte, vaste et fructueuse, a étonné les archéologues et les historiens.

“C’est l’une des découvertes les plus importantes d’une petite ville romaine dans le Kent depuis de nombreuses années avec la préservation des bâtiments romains et des objets exceptionnels”, a déclaré le Dr Paul Wilkinson, directeur archéologique à Swale et Thames Archaeological Survey.

Selon le Daily Mail, il y a beaucoup de travail à faire pour les chercheurs impliqués. Trouver le site, bien sûr, n’était que le début. Peter Cichy, directeur du projet d’archéologie, au moins, est impatient de commencer le vrai travail.

“C’est l’un des sites les plus importants du Kent, mais ce n’est que le début de mois et de mois de travail”, a-t-il dit. “Nous allons analyser et dater nos trouvailles, trier et reconstituer des milliers de fragments de poterie, et rédiger notre rapport.”

Dans l’état actuel des choses, ceux qui attendent la fin de la construction de leurs 124 nouvelles maisons devront peut-être faire preuve d’un peu de patience. L’une des parcelles les plus précieuses de l’histoire romaine et britannique vient tout juste d’être découverte, après tout – elle contient potentiellement des réponses à des questions séculaires de la vie ancienne.

Lire aussi : Un ancien outil maya fabriqué à partir d’un matériau inattendu a été retrouvé dans une mine de sel

Source : All That’s Interesting – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *