Les premières traces de pas néandertaliennes découvertes dans les dunes de Gibraltar

Une empreinte datant d’il y a 29 000 ans, découverte à Gibraltar, pourrait appartenir à l’un des derniers Néandertaliens, selon une équipe de chercheurs du Gibraltar National Museum et leurs collègues d’Espagne, du Portugal et du Japon.

L’endroit où l’empreinte a été trouvée. Crédit : Universidad de Sevilla

Les couches de sable dans les dunes rampantes au-dessus de la baie Catalane – un vestige de la dernière période glaciaire, lorsque le niveau de la mer était jusqu’à 120 m au-dessous des niveaux actuels et un grand champ de dunes s’étendait vers l’est depuis la base du Rocher.

Les chercheurs ont identifié des empreintes de pas d’espèces appartenant aux cerfs rouges, aux bouquetins, aux aurochs, aux léopards et aux éléphants à défenses droites.

En outre, les scientifiques ont trouvé l’empreinte d’un jeune humain (106-126 cm de haut), peut-être néandertalien, qui date d’il y a environ 29 000 ans. Cela coïnciderait avec la fin du Néandertal de la Grotte de Gorham – considérée comme l’une des dernières habitations connues des Néandertaliens en Europe.

Endroit où l’empreinte de pas d’un des derniers Néandertaliens a été trouvée : Université de Séville

S’il est confirmé qu’elles sont néandertaliennes, les dunes de la baie catalane ne deviendraient que le deuxième site au monde avec des empreintes de pas liées à ces humains (l’autre est la grotte Vartop en Roumanie).

“Il s’agit d’une recherche extraordinaire qui nous donne un aperçu incroyable de la communauté faunique du passé de Gibraltar”, a déclaré le ministre du Patrimoine, John Cortes MP, dans un communiqué de presse.

“Nous devrions tous prendre un moment pour imaginer la scène où ces animaux marchaient dans notre paysage. Cela nous aide à comprendre l’importance de prendre soin de notre patrimoine. Je félicite l’équipe de recherche d’avoir découvert ce témoignage fascinant et caché du passé de notre Rock.”

Lire aussi : Des archéologues ont découvert une métropole perdue en Afrique du Sud

Source : Ancient Pages – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *